Home Guinee Répartition de la subvention : des patrons de médias dénoncent une mauvaise...

Répartition de la subvention : des patrons de médias dénoncent une mauvaise foi de la part des associations de presse

C’est une affaire qui fait assez de bruits dans la corporation, qui se transportent aussi sur les réseaux sociaux. Plusieurs médias privés, ont été ignorés dans la répartition de la subvention allouée à cette entité, par l’État guinéen.

Selon plusieurs responsables, « la mauvaise foi » des responsables d’associations de presse est la cause essentielle de leur retrait

C’est une affaire qui fait assez de bruits dans la corporation, qui se transportent aussi sur les réseaux sociaux. Plusieurs médias privés, ont été ignorés dans la répartition de la subvention allouée à cette entité, par l’État guinéen.

Selon plusieurs responsables, « la mauvaise foi » des responsables d’associations de presse est la cause essentielle de leur retrait.

« J’ai été contacté par l’AGUIPEL, pour me dire qu’en raison de Covid-19, les sièges des sites ne seront pas visités, donc les critères de 2018 seront reconduits pour cette année. Mais, à ma grande surprise, j’ai vu la clé de répartition qui m’a été envoyée par un ami, il n’y avait pas le nom de mon médias. J’ai appelé alors Monsieur Tam pour en savoir davantage. Mais il m’a fait comprendre que ce n’est pas lui qui a élaboré la liste, mais plutôt une commission établie à cet effet. En réalité, cette commission est tombée sur mon site alors qu’il était en maintenance. Au lieu de m’appeler, étant donné qu’ils me connaissent tous, pour savoir le pourquoi de son inaccessibilité, ils l’ont juste ignoré. Cette subvention qu’ils ont répartie n’est même pas de 2020, c’est celle de 2019. Mon site est bien opérationnel », explique Moussa Campos Soumah, administrateur du site universports.net.

Dans cette répartition, d’autres médias n’ont pas été ignorés. Cependant, ils n’ont pas reçu les mêmes montants que 2018, alors que la clé de répartition devrait prendre en compte, les critères d’évaluation de 2018.

« J’ai été complètement ignoré. Ils m’ont attribué un montant dérisoire de 316.000 GNF. Ils ont fait de façon fantaisiste. Si on se refaire à l’année passée comme ils l’ont dit, nous avions reçu une somme de 6.000.000 GNF et quelques. Et pourtant, nous n’avons pas été aussi réguliers, nous n’avons pas aussi bossé que cette année. Je ne comprends pas leur attribution avec Alexa. Je pense qu’il faut revoir. (…). On remarque que des gens qui sont dans ces associations ont des sites fantômes, qui ne travaillent jamais, mais qui sont toujours bien payés. C’est le cas de Azoka, qui a un site guineedirect, mais qui connait ce site ? », regrette de son côté Pathé Diallo, administrateur général du site sportsguineens.com.

A noter que chaque année, les mêmes polémiques interviennent pendant la répartition de la subvention allouée aux médias privés du pays.

MohamedNana BANGOURA

Source: mosaiqueguinee.com