Home Politique MAÎTRE SALIF KÉBÉ PRÉSIDENT DE LA ‘CENT’ RÉAGÎT FACE À OIF

MAÎTRE SALIF KÉBÉ PRÉSIDENT DE LA ‘CENT’ RÉAGÎT FACE À OIF

C’est ma première nouvelle ! Je n’ai aucune information autour de ça. Et ça me surprend d’ailleurs parce que normalement dans ce cas, on doit avoir la primeur de l’information », a déclaré le président de la commission électorale nationale indépendante.

Du 10 novembre 2019 au 7 février 2020, sur demande de la CENI, l’OIF a déployé à Conakry une mission d’assistance sur l’étape de révision exceptionnelle des listes électorales. Constatant les insuffisances qui persistent, et qui ont été particulièrement signalées à la Commission électorale lors de la récente remise de son rapport de mission, l’institution dirigée par madame Louise Mushikiwabo déclare qu’il lui sera difficile de continuer à soutenir le processus électoral en Guinée. Un retrait qui risque d’avoir des conséquences, prévient maître Kébé.

« Il n’y a pas de risques pour l’institution mais pour nos relations oui. Nous sommes une institution indépendante. Nous avons invité l’OIF à nous assister en envoyant des experts. C’est ce qu’ils ont fait. Nous avons travaillé jusqu’à finir avec le fichier. Donc, communiqué ou pas communiqué, je verrai ça », souligne le président de l’institution électorale.

Dans son communiqué de presse, l’OIF mentionne que 98% des 2.490.664 électeurs problématiques ne disposent pas de documents permettant leur identification, bien que la loi prévoie 6 types de pièces pour justifier l’identité et l’âge de l’électeur. Maître Salif Kébé ne partage pas ce constat.

« Nous pensons que notre fichier est suffisamment crédible. Les guéguerres politiques font que les gens mettent le doute sur le fichier. Ça ce n’est pas à nous de résoudre ça. Mais nous pensons que le fichier guinéen est crédible. Mais il n’y a pas de fichier parfait. Dire qu’il est purgé de toutes les tares, non, mais c’est un fichier avec lequel on peut aller à toutes les élections. Il y a des questions qu’il faudrait répondre, mais en réalité notre fichier n’a aucun problème que les autres n’ont pas. Pour ceux qui savent ce que c’est qu’un fichier électoral. Maintenant l’OIF, les déclarations ou quoi, je ne suis pas informé de ça. C’est un partenaire, mais je ne vais pas faire de commentaire là-dessus », a martelé Salif Kébé.