All for Joomla All for Webmasters
November 21, 2019

L’artiste Elie Kamano a été arrêté le lundi dernier au rond-point de Yimbaya par les forces de l’ordre, dit-on, « pour avoir donné un ton de manif contre un prétendu ‘’troisième mandat’’ du président Alpha Condé », auquel présentement selon certains observateurs, « le contexte n’y sied pas.» Après donc sa libération, votre quotidienne a pu joindre un des proches d’Elie Kamano, qui a requis l’anonymat. Ce dernier a expliqué à notre confrère de ce qu’il en sait de la libération de son ami:

« Quand Elie Kamano et Cie furent arrêtés, j’ai envoyé un SMS au ministre Tibou Kamara d’invertir pour les libérer, il m’a dit de l’attendre et il m’a répondu plus tard la nuit qu’ils étaient en négociation. Donc si notre frère Elie est libéré. Je ne peux que dire que c’est grâce à la médiation du ministre Tibou Kamara. » A-t-il confié à notre reporter.

À rappeler, après cette tentative de manif d’Elie Kamano contre un prétendu troisième mandat du président Alpha Condé, un autre gong retentit sur la toile, il s’agit de l’artiste Takana Zion, qui s’est juré sur sa page facebook qu’il mettrait en exécution un carnaval le 25 juillet 2017 avec l’artiste rappeur, Djani Alpha, tout en indiquant l’itinéraire de leur procession, le stade du 28 septembre au boulevard Telly Diallo.

Radio-Kankan.com et guineeperspectives.com

No Comments