Home Guinee ENERGIE: Taliby Sylla ,« On va en Chine pour finaliser le prêt...

ENERGIE: Taliby Sylla ,« On va en Chine pour finaliser le prêt de 1 milliard 175 millions USD pour la réalisation de Souapiti .»

773
0

Le président de la République, Alpha Condé quitte Conakry ce lundi 24 octobre pour la Chine. Il sera accompagné dans ce déplacement par plusieurs opérateurs économiques guinéens et des membres du gouvernement dont le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique. Peu avant son départ, Dr. Cheick Taliby Sylla a accordé à Guinéenews une interview dans laquelle, il parle des raisons de sa présence au sein de cette délégation mais aussi du choix porté sur la Chine pour la réalisation du Barrage Souapiti. Sans oublier les solutions envisagées pour faire face à la période d’étiage qui n’est plus loin. Lisez !
Guinéenews : pourquoi ce voyage en Chine ?

Dr. Ckeick Taliby Sylla : nous voulons profiter de la visite officielle d’amitié du président de la République en Chine pour essayer avec Exim Bank de finaliser cet accord de prêt qui sera à hauteur de 1milliard 175 millions de dollars. L’Etat doit obligatoirement participer, donner sa quote-part ainsi que Exim Bank. Les négociations sont beaucoup avancées et nous pensons signer cette convention de crédit devant le président de la République de la Guinée et le président populaire de Chine.

Pourquoi un tel regain d’intérêt pour la Chine ?

Dr. Ckeick Taliby Sylla : parce que c’est la Chine qui est tout simplement disposée à être rapide avec nous. Je vous ai expliqué historiquement, le barrage hydroélectrique de Kaléta devrait être fait en 48 mois mais nous l’avons réalisé en 36 mois.

L’Europe n’est donc plus le partenaire privilégié pour la Guinée ?

Dr. Ckeick Taliby Sylla : non, je ne peux pas dire que l’Europe n’est pas un partenaire privilégié. Aujourd’hui, la réhabilitation du réseau de la société EDG de Conakry et ses environs est financée par l’Union Européenne, l’Agence française de développement et d’autres bailleurs de l’UE. Donc, on ne peut pas dire que les chinois sont privilégiés par rapport au monde occidental. On n’a pas de particularité par rapport à un bailleur.

Faut-il craindre une détérioration du niveau de la desserte après la pluie ?

Dr. Ckeick Taliby Sylla : il y a même pas de quoi s’inquiéter. Pour la simple raison qu’il y a des centrales thermiques qui ont été arrêtées depuis le 8 juin 2016, on en avait plus besoin. La pluie a commencé, le niveau d’eau a augmenté donc, les centrales hydroélectriques ont commencé à fonctionner. A partir du 15 novembre, on va commencer à travailler avec les centrales thermiques qui existent. Nous avons à peu près 250 mégawatts de thermiques qui sont installés à Conakry. Il y en a bien sûr, Kaloum 3 qu’on appelait anciennement Tombo 3, Kaloum 5 ou Tombo 5 qui sont en panne. Mais nous avons eu des financements de la BID et les travaux vont bientôt démarrés pour permettre de réhabiliter ces centrales afin que les capacités installées soient disponibles pour être distribuées à la population pendant l’étiage. Par contre, on a Kaloum 1, 2 et Kipé qui sont fonctionnels pour un volume de 100 mégawatts. Il y a également la centrale de K-Energy qui est une centrale d’un producteur indépendant qui vend de l’énergie à EDG. Tout ceci vient en complément pour pouvoir créer l’équilibre pendant l’étiage afin qu’il n’y ait pas de délestage comme d’habitude.

Entretien réalisé par Mame Diallo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here