Home Guinee Déclaration de l’URTELGUI à propos des redevances annuelles de 2020

Déclaration de l’URTELGUI à propos des redevances annuelles de 2020

Le bureau exécutif de l’URTELGUI (Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée), a découvert avec étonnement et incompréhension la dernière facturation adressée aux radios et télévisions privées guinéennes, au titre des redevances de l’année 2020.

Ces derniers jours, l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) a en effet envoyé par mail des factures aux exploitants des radiodiffusions et télévisions privées, leur demandant de s’acquitter de cette taxe annuelle.
L’incompréhension de l’URTELGUI est d’autant plus grande que cette facturation intervient alors que le gouvernement guinéen vient d’édicter des mesures visant à amortir le choc lié à la paralysie des activités économiques provoquée par la pandémie de Covid-19.

Face à l’ampleur inédite de la projection en termes de pertes économiques engendrées par cette pandémie en Guinée, les autorités du pays ont même décidé d’un train de mesures pour soutenir le secteur privé dont les radiodiffusions et télévisions privées sont partie intégrante.

L’URTELGUI estime d’ailleurs que cette facturation tombe au mauvais moment, en ce sens qu’elle risque de contrarier les efforts en cours au niveau du gouvernement, grâce au plaidoyer de notre Association faitière, en vue de procéder à une baisse significative du niveau de ces redevances annuelles qui pèsent si lourdement sur la maigre bourse de l’audiovisuel privé guinéen.

Par conséquent, l’Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée appelle le gouvernement guinéen, à surseoir à toute réclamation financière de ce type à l’audiovisuel privé, ainsi qu’à l’ensemble de la presse guinéenne dont le sacrifice dans le cadre de la lutte contre le coronavirus est sans égal dans notre pays.
D’ailleurs, l’URTELGUI se dit préoccupée par l’absence avérée de toute mesure d’accompagnement en faveur des médias privés guinéens, dans le sillage du Plan national de riposte au Covid-19.

L’URTELGUI espère tout de même qu’il s’agit d’une omission qui ne tardera pas à être corrigée, pour que la presse privée guinéenne soit prise en compte à la hauteur de cet immense sacrifice.
Conakry, le 13 avril 2020

Le Bureau exécutif