Home Guinee Covid 19 et mesures d’accompagnement: La directrice du Musée national rejette la...

Covid 19 et mesures d’accompagnement: La directrice du Musée national rejette la décision du PM.

Dans la matinée du jeudi, 7 mai 2020, suis tombe sur un attroupement a la devanture du Musée national de Sandervalia dans la commune de Kaloum. La raison était toute simple. Hadja Kade Seck réclamait les frais de loyers aux artisants qui logent dans le centre. Ceux-ci tentaient vainement de faire comprendre a Hadja Kadet Seck, que les loyers sont bloqués jusqu’au mois de décembre 2020. Et qu’en plus, le Code guinéen interdit de déloger quelqu’un en plein mois d’hivernage, peine perdue.

C’est donc a travers ces remarques faites par les locataires, que la directrice du Musée est entrée dans une colère noire, et réplique: “Moi je ne connais pas votre président et son Premier ministre avec ses décisions, ce n’est pas Alpha qui vous a mis là”, a-t-elle lancé C’est a la suite de ces événements qu’à 14 heures, elle passa aussitôt a la vitesse supérieure, en vidant les pauvres artisans au sein du Musée par le biais des gendarmes.

Toutefois, en vérité, Hadja Kade Seck devrait être en retraite depuis 2017. Mais c’est avec les soins de Siaka Barry et de Bantama Sow qui se sont succédés au département du Sport et de la culture, la directrice du Musée continue encore a exercer sa fonction tout en faisant fi aux autorités”Ce n’est pas le Pr Alpha Conde qui m’a mise là”, aurait-elle lancé au visage des pauvres artisants.

De toute évidence, depuis l’arrivée d’un certain Diawara, l’adjoint de Mme Seck, les artisans ont vécu des augmentations fantaisistes du prix des loyers sans aucun respect du Code du patrimoine bâti guinéen. L’exemple le plus illustratif est celui de Mama Kallas. Gérante d’un bar restaurant au sein du Musée, elle s’est vu les frais de loyer de son restaurant augmenté de 500 mille a 1 million 800 mille francs guinéens. Ce a quoi, elle a purement et simplement abandonne le local.

une question cependant: En cette période de crise sanitaire aiguë du au Covif 19,où sont donc les mesures d’accompagnement pour les artisants guinéens ? C’est le lieu d’interpeller Ibrahima Kassory Fofana, Premier ministre, afin de mettre au pas la directrice du Musée national de Sandervalia, qui semble surpasser ses prérogatives. A suivre dans le prochain, les lettres d’augmentation fantaisistes des frais de loyer au détriment du Code du patrimoine bâti.

M. Sylla
Conakry pour radio-kankan