Home Sport CAN 2019 : Koulibaly, Mané et Mandi, ces Africains inépuisables

CAN 2019 : Koulibaly, Mané et Mandi, ces Africains inépuisables

6149
0

Kalidou Koulibaly (Naples, Sénégal), Sadio Mané (Liverpool, Sénégal), Aissa Mandi (Bétis, Algérie), Wilfried Ndidi (Leicester, Nigéria), Ellyes Skhiri (Montpellier, Tunisie). Dans les quatre nations africaines qu’ont joué les demi-finales de la compétition, il existe au moins un joueur ultra-important, que ce soit dans la sélection ou en club. Depuis 2017, selon une étude sur la Coupe d’Afrique des Nations 2019, chacun des joueurs cités ci-dessous a participé à plus de 6500 minutes. Tout simplement monstrueux.

Ces dernières années, le football africain a clairement augmenté de niveau pour placer des joueurs dans les plus grands clubs internationaux. Auparavant réservée aux Européens ou sud-américains, l’élite du ballon rond s’est ouverte aux joueurs venus d’Afrique grâce à des héritages magnifiques laissés par Didier Drogba ou Samuel Eto’o, deux légendes africaines qui ont percées dans les plus grands clubs du vieux Continent comme Chelsea, l’Inter ou encore le FC Barcelone.

Depuis plusieurs saisons maintenant, Kalidou Koulibaly est le patron de la défense du Napoli SC. L’ancien joueur de Metz, au physique monstrueux (1m87), est considéré aujourd’hui comme l’un des trois meilleurs défenseurs du monde, avec Virgil van Dijk (Liverpool, Pays-Bas) et Matthijs de Ligt (Ajax, Pays-Bas). Né à Saint-Dié-des-Vosges, Koulibaly (28 ans) est annoncé logiquement depuis deux ans maintenant du côté du Real Madrid ou du Paris Saint-Germain. D’ailleurs, Aurelio De Laurentiis, le président napolitain, a évalué son joueur à 100 millions d’euros. Que ce soit sous les ordres de Maurizio Sarri, aujourd’hui à la Juventus, ou Carlo Ancelotti, Koulibaly est le titulaire indiscutable de la charnière centrale et a donc disputé 9 958 minutes en deux ans. Tout simplement monstrueux.

Sadio Mané (27 ans) est lui-aussi un joueur indéboulonnable de sa formation, Liverpool. Champion d’Europe cette année avec les Reds, l’ailier gauche sénégalais brille sous les ordres d’Aliou Cissé, le sélectionneur, et de Jürgen Klopp, l’entraîneur de Liverpool. Au niveau du temps de jeu, l’ancien de Southampton est inépuisable avec 9 059 minutes disputées depuis 2017.

Mais il n’y a pas que le Sénégal qui est fièrement représenté en Europe. Aïssa Mandi, avec le Bétis Séville et l’Algérie, Wilfried Ndidi à Leicester et au Nigéria et Ellyes Skhiri ont, eux aussi, un temps de jeu à rallonge, que ce soit avec leur sélection ou leur club. Le premier a disputé 8 785 minutes entre l’Andalousie et l’Algérie, en étant un membre essentiel de l’effectif de Quiqué Sétien, le désormais ex-entraineur du Bétis. Pour Ndidi, le temps de jeu est de 8 660 minutes. Il brille en Premier League par sa puissance physique et sa capacité à récupérer les ballons.

Au niveau de la position sur le terrain, il a profité du départ de N’Golo Kanté à Chelsea pour grappiller le temps de jeu laissé vacant et s’installer comme une valeur sûre du championnat anglais.

Enfin, Ellyes Skhiri était la pièce maîtresse de Michel Der Zakarian à Montpellier. La sentinelle de Lunel, son lieu de naissance près de Montpellier, a pu découvrir la sélection ces dernières années et n’est pas sorti du XI. Signe de ses très belles performances et de son importance, dans l’Hérault et en Tunisie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here