Home Guinee Affaire CNPG-Sékou Cissé: La lanterne des hommes de média éclairée

Affaire CNPG-Sékou Cissé: La lanterne des hommes de média éclairée

596
0

Dans une conférence de presse, tenue ce vendredi, 19 août 2016 à la Maison de la presse sise à Coléah, le Conseil national du patronat de Guinée (CNPG) était en clave avec les médias du pays. Objectif : Eclairer la lanterne des hommes de média sur l’évolution du CNPG ainsi que le contentieux qui opposait entre Sékou Cissé, ex président par intérim de cette institution à l’ancien président du CNPG, El Hadji Mamadou Sylla.

Pour la circonstance, M. Ansoumane Kaba, actuel président du Conseil du patronat guinéen, élu par les 25 fédérations membres, a pris la parole pour situer l’évènement dans son contexte. : “Avant, le conflit opposait M. Sékou Cissé à l’ancien président statutaire du CNP, El Hadj Mamadou Sylla. Selon lui, le bras de fer engagé entre M. Sékou Cissé et El Hadji Sylla est parti de l’incompatibilité de sa fonction de député à celui de statut de président d’une organisation patronale. Mais pour le CNPG, El hadj Mamadou n’étant plus président depuis le congrès du 23 avril 2016, les différentes décisions prononcées par la justice, était donc sans objet, a-t-il déclaré. Il en est également de l’établissement de M. Sékou Cissé comme président par intérim était aussi sans objet à partir du moment qu’un nouveau bureau avec un nouveau président était élu par la majorité de l’ensemble des organisations patronales du pays, a-t-il instruit la presse.

Ainsi, s’exprimant sur ce point, les 25 fédérations des organisations qui composent le CNP-Guinée littéralement réaffirmé leurs soutiens indéfectibles au nouveau président en la personne de M. Ansoumane Kaba, PDG de la société GUITER. Abondant dans la même logique, Mohamed Lamine Touré, président de la confédération du secteur minier et porte-parole des 25 fédérations, a clamé haut et fort : “On ne reviendra plus sur notre décision. On a porté M. Kaba à la tête de notre organisation. On l’a mis, et c’est fini”, a-t-il lancé.

Après le chapitre des déclarations, lumière a été aussi faite à travers de nombreux documents administratifs et judiciaires produit par le comité statutaire. Toute chose qui atteste éloquemment que le nouveau bureau du CNP bénéficie de la confiance des Organisations internationales patronales et non des moindres. Elle sont entre autres, la Fédération des organisations patronales de l’Afrique de l’ouest (FOPAO), de la Confédération panafricaine des employeurs (Business Africa) ainsi que l’Organisation internationale des employeurs (OIE). Des institutions regroupant 156 Organisations patronales et reconnues comme la voix de l’entreprise dans les débats sur la politique sociale et du travail au niveau international. Des organisations ayant pris part au congrès électif et qui ont salué l’installation de la nouvelle équipe dirigée par M. Ansoumane Kaba avec pour mission d’essouffler une nouvelle dynamique au CNP en vu de son rayonnement sur l’échiquier international.

En somme, les fédérations du secteur minier sont unanimes : “Nous n’allons reprendre aucune élection et nous, les 25 fédérations qui composons le CNP, restons tous solidaires avec Ansoumane Kaba, officiellement élu le 23 avril 2016”, concluent-elles. Et au nouveau président Kaba n’émette le souhait de rassembler toutes les autres structures patronales du pays afin de fédérer les efforts pour que les entreprises guinéennes puissent parler d’une même voix au profit du développement du pays. Tout en oublient pas de tendre la main à M. Cissé pour qu’il revienne à la maison.

RKK

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here