November 23, 2017

Une mission conjointe Union africaine, Banque africaine de développement(BAD), la commission économique des nations-unies pour l’Afrique, la coopération technique allemande (GIZ) était récemment à Conakry dans le cadre de l’exécution du programme pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA).
Ladite mission, conduite par son Coordinateur, Cheikh Diakhate était le week-end dernier sur les sites des barrages hydroélectriques de Kaléta et de Souapiti en vue de constater les impacts de ces réalisations sur la population locale et sur l’environnement mais aussi et surtout, s’enquérir de l’exemple de Kaléta pour le vulgariser aux autres pays africains.

Après la visite des installations de Kaléta et le chantier de Souapiti, le secrétaire général du ministère de l’Énergie et de l’Hydraulique, Sanfina Diakité a déclaré à la mission que la réussite est venue de la volonté politique du Président Alpha Condé pour relever le défi énergétique en Guinée et en Afrique.
Les émissaires de ces différentes institutions ont venté et magnifié la méthodologie, le courage et l’exemplarité de la Guinée en matière énergétique. Car pour eux « Kaléta est un exemple réussi des projets d’énergie » sur le continent africain dans son programme de développement des infrastructures et d’énergie pour tous.
Selon Cheikh Diakhaté, la Guinée a réalisé l’un des plus grands projets inscrits dans le programme du PIDA et sera porté comme un modèle d’exemple dans les autres pays de l’Afrique.
« Le PIDA a été établi en 2012 par les chefs d’État africains avec 51 projets et programmes et portent sur les secteurs du transport, NTIC, énergie et eaux transfrontalières. A ce titre, la Guinée bénéficie de trois projets. Il s’agit du transport routier car elle est traversée par l’autoroute Dakar-Lagos dont la première Lagos-Abidjan très avancée ; l’énergie à travers le projet Kaléta et le projet Fomi dans le cadre des eaux transfrontalières. Nous félicitons le président guinéen et son gouvernement ainsi que toute la population pour la réalisation de ces barrages et nous sollicitons que les représentants guinéens soient à la semaine du PIDA qui aura lieu en novembre prochain. Une occasion pour les guinéens d’exposer aux autres africains l’expérience de leur réussite », a conclu le coordinateur du PIDA.
Le Directeur général du projet Souapiti conclu que ces efforts restent est un combat continu pour la souveraineté énergétique en Guinée, devenant ainsi la puissance énergétique de la sous-région.

AGP

No Comments