December 14, 2017

L’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée a tenu une réunion extraordinaire le mercredi 15 novembre 2017 à Conakry au cours de laquelle, les nommés Aboubacar Souh et El Hadji Portos Diallo ont été suspendus.

Au cours de cette réunion, les membres ont décidé de suspendre des syndicalistes pour indiscipline.

Le Bureau Exécutif National de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) vient de tenir sa réunion extraordinaire ce Mercredi 15 Novembre 2017

A l’ordre de jour un seul et unique point, celui de la situation d’une dissidence au sein du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), Fédération de l’USTG.

Cette dissidence incontrôlée traduit une indiscipline caractérisée, qui a tendance à remettre en cause les fondements de notre organisation syndicale, en affectant son fonctionnement et ses textes fondamentaux.

Ainsi,

· Prenant acte de la déclaration du 06 Novembre 2017 du Bureau National du SLECG, portant sur la désolidarisation de la structure face aux remous sociaux poursuivis par les intéressés sur des sujets sans objet
· Considérant que cette agitation est menée en toute illégitimité par le camarade Aboubacar SOUMAH, 2ème Secrétaire Général Adjoint du SLECG et son Secrétaire Administratif El hadj Abdoulaye Portos DIALLO
· Considérant que ces agissements ne portent que sur des manipulations et des informations infondées véhiculées vers la base
· Considérant que le SLECG a pris toutes ses responsabilités pour suspendre les intéressés
· Considérant que malgré ces dispositions les intéressés continuent à distribuer des informations tendancieuses de nature à saper tous les efforts du mouvement syndical Guinéen à travers voie de presse et à publier des avis de grève à leur guise,
· Au regard du vacarme que suscitent de tels agissements et la gravité de l’acte,
Le Bureau Exécutif National de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG)

1- Confirme et valide cette suspension des camarades Aboubacar SOUMAH et Abdoulaye Portos DIALLO du SLECG et leur interdit à compter de ce jour l’exercice de toute activité syndicale à travers le Pays

2 – Demande à tous les travailleurs Guinéens, ses adhérents en particulier, de considérer cet avis de grève publié par les intéressés comme nul et de nul effet.
Fait à Conakry ce Mercredi 15 Novembre 2017

Un Membre le Secrétaire Général

No Comments