September 19, 2017

Une importante mission conjointe de suivi des interventions du Programme Environnement et Développement Durable (PEDD) dans les préfectures de Kindia, Mamou, Dalaba, Labé, Gaoual, Koundara et Dubréka a démarré Samedi dernier. Cette mission conduite Mme Hawa Diallo, Conseillère Juridique de Mme la Ministre de l’Environnement, des eaux et forêts et Présidente du Comité de pilotage du Projet renforcement de la résilience des moyens d’existence des communautés agricoles face aux changement climatiques des préfectures de Gaoual, Koundara et Mali (REMEEC) basé à Labé. Cette mission implique les experts du PNUD et les cadres des différentes directions techniques du Ministère de l’Environnement eaux et Forêts, les points focaux des conventions cadres des Nations Unies sur le changement climatique, la biodiversité et le point focal Opérationnel FEM.

Cette mission qui est organisée en prélude à la revue semestrielle 2017, a pour objectif global d’assurer un suivi régulier des interventions sur le terrain. Il s’agit entre autres de :
Ø Visiter quelques réalisations physiques sur le terrain pour apprécier leur évolution et discuter avec les bénéficiaires afin de partager les observations et prodiguer des conseils ;
Ø Recenser les difficultés rencontrées ;
Ø Faire des recommandations pour l’atteinte des résultats ;
Ø Capitaliser les bonnes pratiques.
La mission est mise à profit également pour visiter quelques projets des ONG financés dans le cadre du Programme de micro financement du FEM.

Ainsi, la visite de courtoisie aux autorités locales notamment le Directeur de Cabinet du Gouvernorat de Kindia Mr Doman Traoré pour présenter la mission et son agenda, a été suivi d’une série de visites des bio digesteurs à Madinadjan (Commune rurale de Bangouyah) dans la préfecture de Kindia sur la route de Télémilé. Pour une première expérience les bio digesteurs fonctionnent normalement en dépit des quelques difficultés liées notamment au manque d’appui conseil et de sensibilisation, d’entretien et au retard dans la livraison des foyers pour les bénéficiaires. Deux des bio digesteurs de Madinadjan ne sont pas encore opérationnels. Par endroit l’abri de la cuisine est en cours de construction.
Les missionnaires se sont intéressés à la situation des bio digesteurs; leur composition et le mécanisme de fonctionnement; le coût et matériels entrant dans la construction du bio digesteur; l’importance du bio digesteur et les avantages liés à son utilisation par les bénéficiaires.

Le bio digesteur qui produit du gaz butane à partir d’un mécanisme de fermentation de la bouse de vache permet aux bénéficiaires de faire la cuisine et d’avoir de l’éclairage. Ce matériel soulage les taches pénibles des femmes et préserve la coupe abusive du bois. Outre ces avantages le bio digesteur permet également aux bénéficiaires de produire 64 tonnes d’engrais annuellement à partir de la conservation des résidus.

Ensuite, c’est la préfecture de Mamou qui accueille la mission conjointe qui, après avoir rencontré le Préfet Mori Diallo, s’est rendue à Maloun, village du Discrict de Boulli, Sous-préfecture de Soya, pour visiter le Bio digesteur et rencontrer le bénéficiaire El Hadj Amadou Oury Barry et son épouse afin de s’enquérir du fonctionnement normal du Bio digesteur offert par le PNUD sur financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM). Les communautaires se sont fortement mobilisées à l’occasion pour remercier le PNUD et ses partenaires avant d’exprimer le besoin pressant d’un poste de santé et celui du désenclavement de leur localité. La Cheffe de Mission Hadja Hawa Diallo a, au nom des membres de la mission, exprimé sa satisfaction pour l’entretien et le suivi du bi-digesteur de Maloun mais surtout la réussite de cette première expérience.

La journée du Lundi 3 Juillet 2017 a été consacrée à la visite des réalisations de l’Association Aménagement Alphabétisation-Aménagement et Construction rurale qui bénéficie d’une subvention du programme Micro financement FEM à travers le PNUD depuis 2014 pour la conservation de la Biodiversité de la source du Fleuve Bafing et ses berges au niveau de la Commune rurale de Tolo (Mamou) qui abrite la première Ecole Nationale d’agriculture et d’élevage ENAE du Pays.

Ainsi, dans le cadre de ses activités, cette Association a pu réaliser 13 clôtures grillagées en faveur de 6 villages de Tolo qui font la fierté des communautés et des autorités locales (sous-préfet et Maire) qui ont accueillis et guidés la mission conjointe dans la visite des réalisations. Une dizaine d’ha ont été reboisés avec des plants de Mélina, sur les 5 têtes de sources du Bafing (Affluent du Fleuve Sénégal). Cent cinquante (150) ruches kenyanes sont installées dans 6 villages identifiés, 85 ruches accueillent déjà des abeilles.

Dans les différentes localités qui abritent les réalisations du Programme Environnement et Développement Durable (PEDD), les autorités locales ont démontré leur engagement à appuyer les actions et leur implication dans le suivi de la mise en œuvre.
La série de visites de terrain de la Mission conjointe se poursuit Mardi à Dalaba et Labé.

Source: Service Communication PNUD

No Comments