November 17, 2018

 

Pas de trou d’air

La Direction Générale de la  Société Générale de l’Aéroport de Conakry s’active inlassablement pour assurer le confort    de ses milliers de  visiteurs et passagers.

A cet effet,  huit centrales sont aménagées dont six (6)  couvrant de fraicheur la salle de formalités et celle d’arrivée  ainsi que deux (2)  berçant les passagers  d’air conditionnée  dans la salle d’embarquement.   Le  prix unitaire vaut huit cent millions francs guinéens (800.000 millions) et la maintenance de ces centrales est assurée par  la société SG Equipement de droit sénégalais et parfois relayée par Air Well qui a installé le système de climatisation du bloc administratif de la Société Gestion de l’Aéroport de Conakry (SOGEAC).

La fuite soudaine de la fraicheur de la salle d’embarquement    était due de la panne du portique  à l’entrée de la salle des formalités de l’aéroport international de Conakry Gbessia en alimentant ainsi les commérages bruyants de la capitale  à travers  la fausse alerte lancée par une officine.

Malgré cela, la fraicheur enveloppe la salle des formalités de l’aéroport international de Conakry Gbessia  et mieux la  Direction Générale de la Société de Gestion de l’Aéroport de Conakry a passé la commande des pièces de recharge du  portique en Allemagne dont le coût est estimé  3.000 euros.

La supposée chaleur suffocante  n’est  donc qu’une vue d’esprit.

Toutes les dispositions sont actuellement envisagées par la Direction Générale de la SOGEAC notamment l’achat de pièces de recharge et le contrat avec Air Well dans le cadre de la maintenance des deux (2) de la salle de départ en vue d’assurer  le confort des passagers au décollage  ou en transit à l’aéroport international de Conakry Gbessia. Pas donc de trou d’air à l’aéroport international de Conakry Gbessia.

Alioune Allareyni Barry pour radio-kankan

No Comments