November 18, 2017

L’école primaire Tombo 1 dans la commune de Kaloum, à Conakry, a reçu jeudi une équipe du Comité d’organisation de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix (SENACIP). Civisme, amour pour la Nation et respect des institutions républicaines étaient au centre des messages délivrés aux élèves. Cette campagne de sensibilisation a commencé par la montée du drapeau sous les intonations de l’hymne national de l’assistance comme le veut la tradition dans les établissements d’enseignement primaire du pays. Et pour l’occasion, c’est le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté Khalifa Gassama Diaby qui était aux manettes.

Passé l’accomplissement de ce devoir civique, le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté a invité les élèves à bannir de leurs comportements les actes de violence et les clivages ethniques. « Vous êtes encore jeunes, vous êtes l’avenir de ce pays », a-t-il rappelé.
Dans un langage clair et facilement accessible aux élèves, Khalifa Gassama Diaby a rappelé l’obligation pour les citoyens de régulariser leurs factures d’eau et d’électricité. Il a condamné l’amoncellement des ordures dans les caniveaux devenu très courant à Conakry.

« Tricher EDG (Électricité de Guinée, ndlr) n’est pas bon. Vous devez aussi éviter la violence. Jeter les ordures dans la rue n’est pas conforme à la loi. C’est même un danger pour la santé publique », a-t-il dit aux enfants.
En véritable « maitre » d’Instruction civique et Morale pour la circonstance, M. Diaby a invité les élèves à questionner leurs parents sur la notion de citoyen, une nation, le devoir et l’opportunité d’encombrer les places publiques d’ordures la prochaine fois que ces derniers leurs demanderont de jeter les déchets ménagers.
Ce jeudi, l’école primaire de Tombo 1 a aussi abrité une conférence sur le thème : « Connaissance de la Devise et l’Hymne de la Guinée : raisons et valeurs ».
Le conférencier Thierno Amidou Bah a rappelé aux élèves le sens et la portée de la devise et de l’hymne national de Guinée.

M. Bah, par ailleurs Coordinateur national du Bayabisme, a insisté sur la nécessité pour les guinéens de maitriser le contenu et le sens de leur devise « Travail-Justice-Solidarité » ainsi que leur hymne national « Liberté ». Pour lui, former et informer le guinéen sur ces deux valeurs est un moyen essentiel pouvant favoriser l’émergence de citoyens travailleurs, solidaires et épris de justice.
En commençant la deuxième journée de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix de cette année par l’école primaire de Tombo 1, le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté a voulu lancer un appel fort aux écoles guinéennes et à tout le personnel éducatif. Celui d’avoir à l’esprit que l’école ne sert pas qu’à enseigner la science. Elle doit aussi former les citoyens de demain. C’est pourquoi il a encouragé les enseignants qui ne dispensent pas les cours d’instruction civique à apprendre constamment aux élèves les bonnes manières pour une société guinéenne harmonieuse.

Une dépêche de Ougna Elie Camara pour l’AGUIPEL

No Comments