November 18, 2017

Le Balai citoyen de Guinée, une plateforme qui regroupe des organisations de la société, a initié dimanche une campagne d’assainissement en signe de soutien aux actions de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix actuellement (SENACIP) actuellement en cours en Guinée.

Les activités de nettoyage ont touché principalement le marché de Belle-vue, l’université Gamay Abdel Nasser de Conakry et le Marché d’Enta.

Pour la branche guinéenne du Balai citoyen né au Burkina Faso, le balayage des deux lieux constitue un apport aux activités planifiées par le ministère de l’Unité nationale et de la Citoyenneté et son chef de département, le ministre Khalifa Gassama Diaby, connu pour son «intégrité et son engagement » en faveur d’une Guinée démocratique et apaisée.

En plus des opérations d’assainissement, l’ONG a organisé ce même dimanche à Conakry et à l’intérieur du pays une campagne de sensibilisation et de vulgarisation du livret citoyen. Un document imprimé à 2000 exemplaires sur ses fonds propres et qui explique aux citoyens leurs droits et devoirs dans la société guinéenne, de même que l’obligation qui leur incombe de vivre ensemble malgré leurs diversités culturelles, linguistiques, politiques et religieuses.

« C’est notre contribution. L’acceptation mutuelle malgré nos diversités qu’il prône font de ce livret un modèle de guide devant permettre à tout citoyen d’être un bon exemple », a commenté le président du Balai citoyen de Guinée Sékou Koundouno.

Soulignons que ces opérations d’assainissement ont drainé dans la rue, plusieurs centaines de bénévoles, responsables de quartiers, membres du Balai citoyen.

On a également noté la présence très remarqué de l’épouse du Chef de file de l’opposition guinéenne Hadja Alimatou Dalein Diallo.

La Première dame de la République Hadja Djène Condé était également invitée. Mais elle n’a pu répondre à l’invitation, d’après Balai citoyen.

Au cours de ce cinquième jour de la SENACIP, le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby a également retroussé les manches de son costume pour participer à l’assainissement de la capitale guinéenne.

A l’esplanade du stade du 28 septembre, il a appelé à la fraternité et à l’unité. « Nous devons rassembler au lieu de diviser, nous devons construire au lieu de détruire », a-t-il conseillé.

S’adressant à la jeunesse, M. Diaby a demandé d’être fiers de la Guinée. « Mais cette fierté, a-t-il poursuivi, ne doit pas être théorique. Elle doit avoir un contenu ».

Le ministre a invité les citoyens à payer leurs impôts et leurs factures, et surtout à prôner la fraternité républicaine, l’amour du prochain. « Au-delà de nos différences, nous devons nous mettre d’accord sur l’essentiel c’est-à-dire les valeurs de la République, le respect des institutions, des droits et devoirs des citoyens. Nous devons, à tous les niveaux, et vis-à-vis de tout le monde, renoncer à la violence ».

Pour le Balai citoyen de Guinée qui revendique 147 associations de jeunes et de femmes, la journée dédiée à l’assainissement fut une grande réussite.

D’après son président, cette démarche constitue une des étapes sûre pour l’édification d’une Nation prospère et unie, fondée sur les valeurs universelles de démocratie et de bonne gouvernance. « Nous pensons que main dans la main, cette Guinée pourra avancer. Les démarches solitaires n’aboutissent jamais », a conclu Sékou Koundouno.

Une dépêche de Ougna Elie Camara pour l’AGUIPEL

No Comments