Reprise des manifestations de rue de l’opposition républicaine : Mouctar Diallo, Aboubacar Sylla et Telliano ne sont pas pour ! | Radio-kankan

En tout cas c’est ce qui est ressorti d’une conférence de presse tenue le lundi à la maison de la presse de Coléah et animé par ces trois leaders de l’opposition. C’était à l’occasion du lancement officiel de leur nouvelle alliance électorale dénommée ‘’Front pour l’Alternance Démocratique’’ (FAD).

Dans les débats qui s’en ont suivis, Aboubacar Sylla, de l’UFC, Mouctar Diallo des NFD et Jean Marc Telliano du RDIG ont dit ne pas vouloir participer désormais à des manifestations « sans objectif réel », ont-ils clamé haut et fort.« Nous le disons de façon claire. Nous sommes pour des manifestations car c’est un droit constitutionnel. Cependant, nous ne sommes pas prêts à manifester comme par le passé. Des manifestations pour des manifestations, nous ne sommes pas pour. Les mêmes causes provoquant les mêmes effets, nous ne pouvons pas donc accepter de s’inscrire dans cette même pratique qui ne produit pas de résultats escomptés », a déclaré le leader des Nouvelles Forces Démocratique.

Pour sa part, Aboubacar Sylla de l’UFC et porte- parole l’opposition a déclaré : « La manifestation est l’arme fatale que nous disposons. On voulait manifester parce qu’on était dans un blocus total. Et, aujourd’hui, ce blocus n’existe presque plus puisque le comité de suivi des accords a repris des activités. Les choses sont entrain de bouger. Donc, on ne voit pas l’opportunité de travailler dans ce comité et être dans les rues en même temps. Ce n’est pas cohérent», a-t-il instruit la presse avant d’informer les hommes de média que la question des manifestations sera débattue demain mardi lors de la plénière de l’opposition.

RKK

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com