November 17, 2018

 

Le président Paul Biya, qui briguait à 85 ans un septième mandat consécutif à la tête du Cameroun, a été réélu lundi avec 71,28% des suffrages exprimés.

À 85 ans, dont 35 au pouvoir, Paul Biya, inamovible président du Cameroun, vient d’être réélu lundi pour un septième mandat, avec 71,28% des suffrages exprimés, a annoncé le président du Conseil constitutionnel, Clément Atangana.

Maurice Kamto deuxième. Maurice Kamto, candidat de l’opposition qui avait revendiqué la victoire au lendemain du scrutin du 7 octobre, est deuxième avec 14,23% des votes, a ajouté le président du Conseil constitutionnel, lors de la proclamation officielle des résultats à Yaoundé, retransmise à la télévision d’État. Cabral Libii arrive en troisième place à 6,28%.

Un raz-de-marée électoral. Vainqueur dans neuf des dix régions du Cameroun, Paul Biya a littéralement écrasé ses adversaires avec des scores officiels sans appel : 92,91% dans le Sud, 89,21% dans l’Éxtrême-Nord, 81,62% dans le Nord… Seule une région a échappé au raz-de-marée du président-candidat Biya : le Littoral, qui abrite la capitale économique, Douala, où Maurice Kamto a gagné avec 38,60% des suffrages. L’opposant a perdu dans l’Ouest, sa région d’origine, derrière Paul Biya.

Les résultats ne peuvent plus être contestés.L’annonce des résultats intervient deux semaines après le vote : au Cameroun, le Conseil constitutionnel étudie les recours post-électoraux avant de proclamer les résultats officiels quinze jours après le scrutin. Ils ne peuvent plus alors être contestés. Dimanche, une manifestation à Douala, souhaitée par un député de l’opposition pour « dénoncer les fraudes massives et honteuses » qui ont marqué le scrutin selon lui, avait été interdite et empêchée. Une trentaine de personnes ont été arrêtées sur les lieux.

Source: Europe 1

No Comments