Pose de la première pierre des activités de l’ANAFIC / CR Kouria | Radio-kankan
October 23, 2019

Une équipe gouvernementale pilotée par Kiridi Bangoura et Talibé Sylla a été reçue par le Maire et sa population pour la pose de la première pierre. Le dimanche, 04 aout dernier , la Commune Rurale de Kouria a reçue une forte délégation gouvernementale conduite par le ministre conseiller à la présidence, M. Naby Youssouf Kiridi Bangoura accompagné par le ministre de l’Energie, M.Talibé Sylla, Mme le gouverneur de la région de Kindia, le directeur national de l’Office Guinéen de Publicité (OGP), M. Kapi Camara, le coordinateur national de l »ANAFIC, M. Sylla, Madame Eva Kalétamba, coordinatrice de la coordination Basse-Côte, Mme Gnalen Traoré, conseillère à la présidence pour des questions techniques sur l’Agriculture et l’Elevage, le préfet de Coyah, Dr. Ibrahima Barboza Soumah , le directeur préfectoral de l’Habitat par intérim, M.Ousmane Lansaré Sylla et tant d’autres ont été massivement reçus par la population de Kouria centre.

Après la première étape l’équipe se dirige vers le district de Bangouyah et Koba dans la CR de Kouria .Dans son discours de bienvenue, le Maire de la Commune Rurale de Kouriah, El Hadj Mohamed Bangoura a fait le point sur les actions offertes par le gouvernement à travers des réalisations socio de base.

La Commune Rurale de Kouriah dans la Préfecture de Coyah, compose de huit (08) districts et trente( 30 ) secteurs avec une population de 11,945 habitants dont 5,014 femmes et qui vivent d’agropastorale et de petit commerce . Cette Commune a une nouvelle équipe dynamique qui dirige désormais les destinées de cette collectivité et lutte pour le développement harmonieux de la localité.

Dans son intervention, le jeune Maire, El Hadj Mohamed Bangoura, parle des infrastructures publiques qui se trouvent dans cette CR : « D’abord Kouriah centre a un Marché, une gare routière non aménagée , un Centre de Santé, un grand Cimetière, plusieurs lieux de cultes, une école primaire, un collège et des sociétés de carrières et granites comme source d’emploi. Et dans les districts, il y a au moins une Mosquée, une école de trois salles de classes, et des postes de Santé par endroit. Seulement le district de Tanènè Fiîribadé qui est éloigné du centre ville, est confronté à beaucoup de problèmes de développement local », a-t-il déclaré.

Pour le Ministre Kiridi Bangoura ce sont 15 pour cent des recettes minières qui serviront à promouvoir et à réaliser des projets de développement endogène des collectivités locales en guinée. Désormais, c’est toute la Guinée qui va profiter des retombées des mines guinéennes, et ça revient aux communautés de choisir leurs propres priorités en matière de développement. Avant de leur exiger une bonne utilisation de ces fonds. Du côté de la population bénéficiaire, le lancement de l’ANAFIC est un ouf de soulagement pour leur développement harmonieux.

Mohamed Lamine Dramé

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com