Politique : « l’administration Guinéenne n’existe pas », Dixit Sidya Touré | Radio-kankan
March 19, 2019

Au lendemain de sa démission au poste du Haut Représentant du Chef de l’état, le président de l’Union des Forces Républicaines, Sydia Touré, a animé une conférence de presse ce mercredi, 12 décembre 2018, à la Maison de la presse sise à Coléah Lanseboungni dans la Commune Urbaine de Matam à Conakry.

A l’occasion,  Sidya Touré a fait un diagnostique sévère sur la gouvernance Condé en s’exprimant sur la situation sociopolitique qui prévaut dans notre pays.

Une situation sociopolitique qui touche du bout du doigt, tous les enjeux sur la scène nationale. Il s’agit entre autres : de l’organisation des législatives, la corruption abusive ainsi que la situation actuelle du secteur éducatif, pour ne citer que ceux-là.

A propos de sa démission au poste de Haut Représentant, Sidya Touré a été claire la dessus : «Depuis que j’ai côtoyé ce gouvernement, je n’ai pas été écouté, mes recommandations n’on pas été pris en compte, et de surcroits, j’ai toujours entretenu un dialogue franc avec le président qui, malheureusement, ne m’a pas accompagné dans  mon engagement », a regretté le président de l’UFR. Et de poursuivre : «même les papiers administratifs ne suivent pas le circuit normal de signature pour une décision finale, d’où l’inexistence de l’administration dans ce pays », s’est-il alarmé.

Abordant la situation de la grève des enseignants libres de guinée ‘’Sleg’’, le président de l’Union des Forces Républicaines n’est pas passé du dos de la cuillère au regard du auquel nous mène cette affaire de la barre de 8 pourcent sur le salaire des enseignants : «L’école est une question extrêmement importante car sans elle on ne peut pas aspirer a un développement durable, les enfants bien former aujourd’hui serons les fruits de demain en espace de 10ans, et si ce gouvernement se tire aujourd’hui le drap vers soit en disant que les enseignants ne sont pas bien formés, mais pourquoi ils ont attendu durant ces 8 années de gouvernance sans octroyer une formation requise a ces pauvres enseignants », s’est-il demandé. Le conférencier a aussi souhaité l’ouverture d’un champ de dialogue pacifique entre le gouvernement et le syndicat des enseignants dans les prochains jours, pouvant nous faire éviter une éventuelle année blanche.

Plus loin, Sidya Touré affirme qu’il est pour les Guinéens : «On ne peut pas vendre la totalité de nos ressources en 40 ans.  Et quand on exploite les mines, les ressources qu’on y gagne doivent être transparentes et elles doivent être utilisées à développer l’économie agricole.   Alors, je dis non à 100 millions de tonnes », a-t-il dénoncé tout en soutenant qu’il est pour les Guinéens : «On ne peut pas vendre la totalité de nos ressources en 40 ans.  Et quand on exploite les mines, les ressources qu’on y gagne doivent être transparentes et elles doivent être utilisées à développer l’économie agricole.   Alors, je dis non à 100 millions de tonnes », a-t-il dénoncé.

Mohamed Sylla pour radio-kankan.

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com