OUATTARA EST DÉCIDÉ À PASSER LA MAIN À UNE NOUVELLE GÉNÉRATION | Radio-kankan
October 14, 2019

Le ciel de Dimbokro qui a vu naître Alassane Ouattara le 1er janvier 1942, les mânes des ancêtres qui, selon les notables qui ont assuré la libation du meeting de fin de la visite d’Etat dans le N’zi, la 29è du genre, étaient présents au stade Koné Samba Ambroise, sont satisfaits des engagements de leur fils et petit-fils Alassane Ouattara, le fils du vieux Dramane Ouattara de Kong, installé à Dioulakro.

C’est par une fine et bonne petite pluie que Dimbokro a salué le départ du Président de la République. Celui-ci, avant son envol pour Abidjan, a animé la traditionnelle conférence de presse bilan. A cette occasion, il a sur la révision constitutionnelle, soutenu ne pas être « un tripatouilleur de Constitution ». « Alassane Ouattara n’est pas un tripatouilleur de Constitution, laquelle va régir notre nation pour des décennies » a-t-il assuré.

Pour lui, « le débat sur la modification constitutionnelle se fera au niveau du gouvernement. Notre pays a une population en majorité jeune, de moins de 30 ans. La révision ne doit pas se focaliser sur le plancher d’âge. (…) Je suis pour le transfert du pouvoir à une nouvelle génération. Nous avons eu la chance d’avoir un emploi au sortir de l’université. Par gratitude, il faut qu’une nouvelle génération prenne le pouvoir mais n’interprétez pas cela comme si je ne serai pas candidat » a-t-il assuré, tout en sourire.

Il a par décence, réitéré son envie de ne pas commenter les propos de son « aîné » Henri Konan Bédié qui peint en noir le bilan du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly. Occasion pour le Président de la République de donner des instructions, en termes de renforcement de la communication gouvernementale, à divulguer les statistiques et chiffres sur le développement.

« Pas de commentaire sur les propos de mon aîné qui, l’année dernière m’a accompagné jusqu’au cimetière lors des obsèques de mon frère aîné, Sinaly Ouattara. Il a été à l’école primaire à Bocanda avec mon autre aîné, décédé, Gaoussou Ouattara, qui a été Vice-Président de l’Assemblée Nationale. Je ne considère comme un aîné » a-t-il conclu.

Pour Alassane Ouattara, le passage de témoin à la nouvelle génération, alors qu’il frôle lui-même 78 ans, devrait se faire dans et sous certaines formes. « Nous avons la responsabilité de laisser notre pays en paix, en sécurité, pour nos concitoyens » a-t-il estimé.

Il a soutenu que « tous ceux qui ont entre 75 ans et 80 ans doivent pouvoir se retirer » estime Alassane Ouattara, faisant savoir au passage que « nous ne nous préoccupons pas des bavardages, car, nous sommes au travail. »

SOURCE : par7info

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com