October 22, 2017

Tu n’as pas droit de faire le rôle du gangster devant un gang, c’est-à-dire d’être gang devant ta commission qui tu as toujours orchestré et épaulé dans ton bureau mais tu ne seras pas gang face à la police judicaire. Cette affaire de subvention en faveur des medias guinéens, notamment aux membres de l’AGEPI sera à la police et l’association en question mérite d’être récompensé à chaque année. N’est-ce pas Monsieur le président ?

Ah Iboun Conté, cette affaire sera tirée au bout du tunnel, c’est jusqu’au bout de la dernière goute dis-je bien. En tout cas, tant que le Tout Puissant Dieu existe à moins qu’il déclare la fin du monde mais je te préviens que cela va être tirée au claire. Sinon, les efforts que j’ai fourni durant cette année 2017 ne me sera définitivement pas handicapée je dis tant que le Tout Puissant existe dans son cieux encore moins. A plus forte raison un homme comme toi Iboun Conté. Les mots ne manqueront jamais de te qualifier durant ta gestion mal saine que tu es entrain d’orchestrer dans ton mandat et l’unique mandat déjà. Mais tu vas quitter à l’AGEPI sans même dire au revoir aux membres qui t’ont élu. Et tu sais bien comment est-ce que tu es arrivé à la tête de cette mère institution de la presse privée guinéenne. Tu es entrain de salir l’image de la presse écrite guinéenne depuis que tu es arrivée à la tête de cette institution. Alors que, cette association ne mérite ce comportement que, nombreuses institutions de la place déplorent aujourd’hui. C’est le cas du ministère de la Citoyenneté qui, avec la semaine de la citoyenneté de l’année dernière, votre structure s’est très mal comporté face au montant alloué à la presse écrite pour la couverture de cet événement national.

Pierre Bourdieu disait « La science consiste à faire ce que qu’on fait en sachant et en disant que c’est tout qu’on peut faire, en énonçant les limites de la validité de ce qu’on fait. De loin, il dira en suite ; je préfère me débarrasser des faux enchantements pour m’émerveiller des vrais miracles ». Ces miracles tu les verras en tout cas, tu as l’intérêt aujourd’hui de faire le rôle de commandant de bord à la haute mer de l’Océanie, mais tu ne seras pas devant le Tout Puissant Allah. Hélas tu seras brouillé et grillé de la dernière carte Monsieur Moussa Iboun Conté, on nous avait avertis depuis le moment que tu cherchais le fameux fauteuil de la plus vieille institution de la presse privée en République de Guinée( AGEPI )que tu n’es pas la personne la mieux placée pour répondre les aspirations. Par ce que tout simplement tu es mal sain et incorrecte pour ta gestion mais nous avons fermé les yeux pour te soutenir jusqu’au bout. Alors tu as oublié tous ça, et, aujourd’hui nous avons besoin d’un homme qui peut répondre à nos aspirations pour faire en sorte que la presse écrite privée guinéenne ne tombe dans

la dernière souffle dis bien n’est-ce pas mes amis membres et collègues ?
Alors levons-nous pour que l’AGEPI ne soit tombé dans le puits. Toi président que l’on qualifie dinosaure malhonnête et mal sain de la presse guinéenne, nous allons te chasser à la tête de cette institution. Et puis encore nous avons des révélations sur toi par rapport à ta gestion de la société civile guinéenne CNOSS que d’aucun vous accuse d’avoir détourné les fonds.

Vent débout. Pour quoi l’AGEPI doit prendre un montant de 40.000.000gnf de la part de cette subvention sans que les membres ne le sachent ? Alors explique nous et nous avons besoin des explications comment est-ce que tu peux prendre cette décision sans convoquée une Assemblée générale? Tu sais bien qu’aucune assemblée générale n’a été tenu cette année pour tirer des leçons et voire comment est-ce que la clé de répartition doit être défini, parce que tout simplement tu as joué le rôle de sous marin .Tant dis que tu aime souvent le dire que c’est l’assemblée qui est souveraine mais quel genre de souveraineté tu aime parler ?

Pour quoi toi dinosaure malhonnête tu peux trahir nous membres et tu peux nous privé à notre plein droit qui nous ait toujours acquis par l’Etat guinéen sans aucune condition; alors que tu sais bien que nous avons laborieusement et légalement travaillé durant cette année. Alors toi et moi, ensemble la guerre ne fais que commencée et tu n’a rien vu d’abord mes 7.700.000 gnf vont sortir de quelque se soit dis-je bien de quelque nature que se soit .Par ce que la plus grande institution (HAC) ne peux pas me reconnaitre à 100 pour cent de mon travail légalement abattu durant l’année 2017 et que toi malhonnête tu me prive de mon droit qui est acquis. Ah oui mon chéri malhonnête, je te donne un temps pour me répondre sinon tu le verras ça sans arrière pensée.
En tout cas, le moins que l’on puisse dire ici la confiance perdu peut être regagné et redevenir comme avant mon journal ne serait jamais mort comme votre bimensuel ‘’ La Nouvelle’’ est incapable de produire correctement, tu penses que l’on n’a pas des informations sur toi concernant ta production de cette année.
De toutes les façons, je te préviens que cette affaire finira à la police. Comme ce que tu avais fait à l’ancien secrétaire de cette association (AGEPI), Aziz Diallo dans le dossier de Search For Commong Grunds.

NABY CAN
Affaire à suivre!

No Comments