December 14, 2017

C’est le jeudi matin, 16 septembre 2014, accompagné de leur avocat Me Thierno Souleymane Baldé, qu’une plainte contre la gendarmerie de l’escadron n0 3 de Matam a été déposée à la Cour d’Appel de Conakry par les associations de presse en Guinée. Pour l’avocat de l’ensemble des associations de la presse guinéenne, cette plainte est déposée pour : « coups et blessures volontaires, injures publiques, destruction de matériels de travail, vols d’argent… »

A l’occasion, Boubacar Yacine Diallo, journaliste et ancien ministre de la Communication et patron d’une radio privée de la place, a estimé que les journalistes doivent former un bloc contre le musellement de la presse entamé par le régime actuel.

« Ceux qui prétendent piloter le train machiavélique contre la presse, qu’ils sachent qu’on ne va pas reculer», a-t-il clamé haut( et fort.

C’est le 31 octobre dernier, que cet acte d’un autre âge s’est produit sur les journalistes venus soutenir leur confrère, Aboubacar Camara, directeur général du groupe Gangan détenu dans leurs locaux. Les journalistes ont été violentés, insultés et humiliés par les gendarmes.

La rédaction

No Comments