September 21, 2018

C’est la préoccupation de la section syndicale des transporteurs routiers de Coyah, qui se battent comme un diable auprès du préfet de la commune urbaine de Coyah depuis des lustres, pour enlever ce barrage en ces lieux.

Interrogés sur la question, de nombreux citoyens qui empruntent cette voie se disent quotidiennement victimes d’arnaques quotidiennes de la part des agents qui s’y trouvent. Ils sont policiers, gendarmes et militaires qui, à défaut de la pièce d’identité nationale,  exigent aux  citoyens le paiement de 10.000 GNF pour pouvoir le franchir. Une situation qui donne l’impression aux usagers d’être un étranger dans un autre pays. Pis, malgré la détention d’une carte d’électeur sensée identifier le passager, il est forcé au payement de la somme de dix mille francs  aux agents.

Et malgré deux correspondances adressées à M. le préfet à propos, par la section syndicale de Coyah, aucune réponse n’a été reçue de la part des autorités locales. C’est pourquoi, pour passer à la vitesse supérieure, la section syndicale des transporteurs routiers décident de grever prochainement pour se faire entendre.

Il sied donc aux autorités locales de prendre le taureau par les cornes, avant qu’il ne soit trop tard.

Nous y reviendrons plus en détail…

MD pour radio-kankan

No Comments