September 21, 2018

C’est pourquoi, nous avons rencontré les acteurs  de la pêche artisanale du 21 au 30 mai 2018, de  certaines grandes villes de la République de Guinée notamment, Macenta, N’Nzérékoré, Kankan et Siguiri où au cours de laquelle, ils ont dénoncé les problèmes qu’ils rencontrent lors de leurs activités.

Problèmes rencontrés par ces pêcheurs artisanaux sont entre autres :

-Les éléments de pêche utilisés sont rudimentaires notamment les pirogues sans moteur  et de filets ;

-Manque de chambres froides pour la conservation des poissons

-Manque de subvention aux pêcheurs artisanaux :

– Enclavement des  sites piscicoles ;

-L’absence  de l’Etat dans les zones de la pêche continentale ;

-Manque d’assistance  aux différents groupements  des pêcheurs artisanaux, notamment ; les somonos ;

-Le non accès  des groupements des femmes  vendeuses somonos aux crédits ruraux :  

-L’absence du gouvernement et les  bailleurs de fonds dans le but d’améliorer les conditions de travail de ces pêches artisanaux en vue dz garantir la sécurité alimentaire de leurs populations ;

-Le non entretien des cours d’eau menacés de disparition dans les zones de la pêche continentale ;

-Manque de réglementation au sein de la pêche continentale ; 

Objectifs de cette mission assignée au ministère de la Pêche  et de l’Aquaculture ;  

-faciliter l’approvisionnement régulier des marchés locaux de Conakry  et des villes de l’intérieur  en poissons ;

 Promouvoir l’ensemble des actions des acteurs de la pêche à savoir ;

-Améliorer la situation de la pêche continentale

-Promouvoir la pêche artisanale  par l’amélioration  des infrastructures  et l’accès  aux intrants ;

-Mettre en place des systèmes de gestion  et de contrôle pour une pêche  durable, restaurer les milieux naturels fortement dégradés, (Pêche continentale)

-Développer une pisciculture semi intensive  intégrée aux activités agricoles ;

-Veiller à l’application de tous les accords et conventions ratifiés  par la Guinée  dans le cadre BI et multinationale ;

La politique nationale  en matière de pêche  et de l’aquaculture repose sur trois axes stratégiques ;

-Axe 1 : Renforcement  des capacités institutionnelles et professionnelles ;

-Axe2 : Gestion  durable des ressources aquatiques ;

-Axe3 : Valorisation des produits de la pêche  et de l’aquaculture

Objectif de cette mission ;

En adéquation avec le Programme Régional Ouest-Africain  en Guinée (PRAO-GN) qui est l’augmentation d’une manière durable  de la richesse globale produite par l’exploitation  des ressources halieutiques marines ciblées, l’objectif de l’élaboration d’une stratégie  et d’un plan de communication pour le compte  du ministère de la pêche , de l’aquaculture et de l’économie maritime dans la mise en œuvre  du programme et leurs mises en application, permettra de mettre d’un côté d’imprimer une centaine transparence  et de la recevabilité dans le secteur et de l’autre , mettre en lumière les actions  du PRAO Guinée dans l’attente de ses objectifs qui sont :

-La bonne gouvernance et la gestion durable  des pêches ;

-La réduction de la pêche illicite ;

-L’augmentation  de la contribution des ressources halieutiques marines aux économies nationales       

 Message : Il serait très important pour le ministère de la pêche, de l’aquaculture et de l’économie maritime de résoudre dans un bref délai les problèmes que rencontrent par les pécheurs artisanaux.

Dans le cadre de mieux véhiculer  le rapport de cette mission, il faut cibler certaines radios les plus écoutées par un bon nombre important des populations résidant à Conakry comme à l’intérieur du pays .

Synthèse de Léon Kolié 

No Comments