September 19, 2017

Difficile de comprendre pour quelqu’un qui connaît l’administration, surtout quand le président de la République nomme des ministres, qui ne feront que de courtes durées, cela suscite de nombreuses interrogations au sein de l’opinion, s’agissant si le président Alpha Condé a vraiment la maîtrise parfaite des ressources humaines du pays ?

Le dernier cas en date hier, mardi, 22 août 2017, dans un décret lu à la RTG, le président Alpha Condé a limogé la ministre des Affaires Etrangères, Makalé Camara et celui de la pêche et de l’Economie Maritime, André Loua. Respectivement remplacés par deux nouveaux promus, Mamady Touré, diplomate, occupe désormais le département des Affaires Etrangères et Frédéric Loua, nommé au département de la pêche et de l’Economie Maritime.

Les cadres à vie

À rappeler que, la nomination de madame la ministre Makalé Camara au ministère des Affaires Etrangères avait suscité tant de réactions au sein du parti présidentiel, la reproche-t-on, du fait d’avoir passé 35 ans dans les rouages de l’administration et au sein de la société civile guinéenne, où elle a occupé d’importants postes ministériels sous le régime de feu général Lansana Conté, notamment au ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et des Forêts, de 1994 à 1997 et qu’on la voit venir à la rescousse après le limogeage de Louncény Fall pour animer la diplomatie guinéenne. C’est ce que certains observateurs semblent en déduire pour conclure que le président Alpha Condé serait loin de connaître les vrais portraits des cadres guinéens.

AUGUSTIN KAPO

No Comments