Le Président Alpha CONDE a sauvé Macky Sall du Sénégal (Témoignage du Pr El Hadj Hamidou DIALLO) | Radio-kankan

Les lampions se sont éteints sur la prestation du Président Macky SALL. Cet évènement s’est passé dans le silence d’un homme tapi dans la salle des congrès de Diamniadio, véritable artisan de cette paix des braves : le Professeur Alpha CONDE.

Si la Guinée est dans le concert des nations, assise en bonne place à côté de grandes nations de démocratie et d’émergence, elle le doit à l’illustre professeur Alpha CONDE.
« OPPOSANT HISTORIQUE », LABEL QUE SEUL LUI PEUT PORTER DANS CE PAYS OU TOUS LES ANCIENS PREMIERS MINISTRES, MINISTRES ET AUTRES DIGNITAIRES ETAIENT SERVILEMENT SOUS ORDRE.

Avec l’avènement du Professeur Alpha CONDE, incontestable père de la démocratie participative en Guinée, tous ces politicards envahissent le trottoir d’en face au sein d’une opposition de rue sans queue ni tête pour mystifier les populations avec des chimères qui n’ont nul autre but que de les porter eux et la racaille qui les suit sans comprendre, au pinacle de leur gloire éteinte.

Opposants d’opéra spécialisés dans l’envoi des enfants des autres au chaudron et les leurs aux USA. Des bouches ensanglantées par les violents et nombreux uppercuts reçus du « Prof », ne peuvent dire rien de bien de ce puissant mastodonte

Devons nous hisser le Professeur Alpha CONDE au Panthéon de notre histoire et de notre peuple à titre posthume, où, ne devons-nous pas reconnaitre ici et maintenant que nous avons devant nous un homme au-dessus de la mêlée et, être fier en tant que peuple de Guinée, d’avoir donné à l’Afrique et au monde, un homme de cette dimension.
Excellence Monsieur le Président la diaspora, votre diaspora, la diaspora guinéenne a soif des eaux de nos sources : nous voulons rentrer au pays. Appelez et nous répondrons. Tendez-nous la main et nous participerons.

Nous ne voulons pas rentrer au pays pour recommencer le travail avec des apprentis non repentis, chapelets de derniers « premiers ministres » parmi les derniers, désarçonnés du mustang guinéen et qui cherchent en vain, âne à grimper.

Nous voulons rentrer au pays pour continuer le travail que vous avez entamé avec tellement d’acharnement malgré tous les freins et obstacles mis sur votre route.

Le travail pour nous sera parsemé d’insultes. Longtemps, nous aussi nous avons cru en « ces anciens premiers ministres ». Nous sommes convaincus que battus et rebattus par

vous, ils sont devenus ce que les wolofs appellent « DERKISS »: (Longtemps et souvent bastonnés, un enfant ne craint plus la bastonnade). C’est le sort réservé à nos « anciens ministres » : ils sont devenus « DERKISS ».

La présence du Président Abdoulaye Wade au Sénégal avant les élections était une véritable bombe à fragmentation pour la France, le Sénégal et la sous-région.

« Le retour au bercail de Maitre Abdoulaye Wade a inexorablement installé le Sénégal dans la dictature de l’inquiétude, sous l’empire de la peur et sous la tyrannie de l’angoisse. »
Tous ces pays appelaient DIEU à la rescousse pour désamorcer cette bombe et, ils ont trouvé le Professeur Alpha CONDE.

« Assiégez les bureaux de vote, brûlez le fichier électoral, je serai votre avocat », avait lancé Abdoulaye Wade au peuple sénégalais, à l’issue d’une réunion du Pds.

C’est précisément pour éteindre le feu qui pointait à l’horizon que le voisin ALPHA CONDE a été appelé à refroidir le chaudron électoral sénégalais.

« En effet, « aspirer » Abdoulaye Wade à Conakry, demeurait le parfait moyen de transformer, par les vertus de la médiation, les signes annonciateurs de l’ouragan, en prémices d’un alizé électoral» nous enseigne Babacar Justin Ndiaye.

Le Doyen du libéralisme en Afrique, le chef d’Etat le plus titré de Dakar au Cap, le pays africain dont on dit qu’il est la démocratie la plus ancienne d’Afrique, la France, mère des libertés, le Mali, la Côte d’Ivoire tous les pays de la sous région, et même l’Emir du Qatar, tous n’ont pensé que ne pouvait amollir cet intrépide et déstabilisateur président Abdoulaye Wade que Conakry du Président Professeur Alpha Condé.

Le politologue Justin Ndiaye n’a-t-il pas dit avec justesse :

« ALPHA CONDE POUR ELOIGNER PUIS CALMER L’INTREPIDE ET L’IMPREVISIBLE WADE, DANS L’OPTIQUE DE SAUVER LE SOLDAT MACKY. POUR CELA, PARIS A MOBILISE LE BAN ET L’ARRIERE-BAN DE SES AMITIES AFRICAINES. LES UNS SUR LA SCENE, LES AUTRES DANS LES COULISSES. »

« ALPHA CONDE A SAUVE LE SENEGAL DE TROUBLES POST ELECTORAUX PAR UN DEGEL ELABORE ET MOMENTANEMENT REUSSI A CONAKRY. »

C’EST CET HOMME QUI A TRAVERS CE BALLET DIPLOMATIQUE DE PREMIER ORDRE A DONC SAUVE LE SENEGAL D’UN DESORDRE POST ELECTORAL CERTAIN.

C’EST CET HOMME QUE TOUT AFRICAIN SERAIT FIER D’AVOIR COMME PRESIDENT.
GUINEEN, OUVRE DONC L’ŒIL ET LE BON !

Professeur El Hadj Hamidou DIALLO,
Secrétaire Géénéral du BRDS,
Dakar-Sénégal

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com