LE PALUDISME ET LA FIÈVRE TYPHOÏDE | Radio-kankan
February 15, 2019

Le paludisme et la fièvre typhoïde sont les maladies les plus mortels aujourd’hui en Afrique. Nos enfants, les plus petits, meurent beaucoup plus à cause de la consommation des médicaments chimiques.

Ce n’est pas le paludisme ou la fièvre typhoïde qui tue nos enfants, mais les pauvres africains meurent à cause des médicaments modernes surtout ceux qui vont se prescrire des médicaments eux-mêmes. Avant d’éliminer le paludisme et la fièvre typhoïde, les médicaments chimiques auront détruit les reins, le foie et la rate. Très peu ont été sauvé par les médicaments

Astuces.

Voici donc en quelques lignes des recettes naturelles pour combattre le paludisme. Vous n’avez qu’à choisir la méthode qui vous plaît davantage ou celle qui vous semble la plus adéquate en fonction de votre mal.

1 – Faire bouillir une feuille sèche de papayer (25 minutes). Filtrer la décoction et laisser tiédir, y ajouter 1 cuilleré à soupe de miel.

Posologie : préventif un verre tous les 15 jours,03 verres dès le premier signe par jour.

2 – Broyer deux feuilles vertes de papayer dans 3 à 4 verres d’eau, puis tamiser et buvez 1 verre 3 à 4 fois par jour jusqu’à ce que l’on soit soulagé.

La feuille de papayer contre le paludisme.
C’est en fait un Don de Dieu car le papayer
a existé avant la création d’Adam. Il a ainsi
existé avant tout autre médicament
moderne.

3 – Vous pouvez aussi faire bouillir 05 á 07 feuilles d’eucalyptus dans 1 litre d’eau, ajouter 03 cuillerées de miel. Boire au début de la crise.

4 – Le charbon est le calmant le plus efficace et ponctuel contre le paludisme. En chimie, le charbon c’est du bois carbonisé. Ainsi, la nature carbonique du charbon fait de celui-ci l’absorbant chimique le plus efficace contre les toxines, les poisons et les germes. Le charbon extrait et absorbe presque tous les éléments si l’on s’en tient á la chimie.

Mélanger cuillère de poudre de charbon dans 1/2 verre d’eau tiède et buvez plusieurs fois par jour pour calmer le paludisme. Il devient plus efficace encore et combat le paludisme ou la fièvre typhoïde résistante lorsqu’on y ajoute du jus de CITRON et boire pendant qu’il est encore chaud.

Sachez que l’efficacité d’un médicament ne
dépend pas de la belle forme apparente, ni
de la façon dont le produit est rangé et bien
dispose en pharmacie ; elle dépend plutôt
des constituants qui rendent ce
médicament efficace. Pendant que les
naturalistes rappellent aux êtres humains la
nécessité de rentre dans usage des
médicaments simples, beaucoup par
ignorance sont encore impressionnés par
l’aspect physique du médicament moderne.

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com