Le chef de l’Etat islamique tué dans une opération militaire américaine en Syrie, annonce Donald Trump | Radio-kankan
November 15, 2019

Le président américain Donald Trump a annoncé dimanche que le chef de l’Etat islamique (EI) Abou Bakr Al-Baghdadi avait été tué lors d’une opération militaire américaine en Syrie.

S’exprimant à la Maison Blanche, M. Trump a indiqué que les forces d’opérations spéciales américaines avaient mené un raid samedi soir visant Al-Baghdadi dans le nord-ouest de la Syrie, au cours duquel ce dernier s’est suicidé en déclenchant un gilet chargé d’explosifs.

« Hier soir, les Etats-Unis ont fait payer le prix de la justice au terroriste numéro un du monde : Abou Bakr Al-Baghdadi est mort », a-t-il affirmé.

La mort de Al-Baghdadi prouve l’engagement américain d’obtenir « la défaite totale et durable de l’EI et des autres organisations terroristes », a ajouté le président américain. Al-Baghdadi, 48 ans, de son vrai nom Ibrahim Awad al-Badri, a annoncé la création d’un califat dénommé « Etat islamique » en juin 2014.

En 2016, le département d’Etat américain a offert une récompense pouvant aller jusqu’à 25 millions de dollars américain pour toute information menant à son arrestation ou à sa mort.

Citant des responsables de la défense, plusieurs médias américains ont rapporté que l’opération conduisant à la mort d’Al-Baghdadi avait été menée dans la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie.

M. Trump a précisé que l’armée américaine avait utilisé huit hélicoptères au cours de l’opération et qu’aucun soldat n’avait été tué, qualifiant l’intervention de grand succès.

« Nous étions dans l’enceinte pendant près de deux heures et après la fin de la mission, nous avons rapporté du raid des documents et informations très sensibles », a-t-il noté.

Le président américain a exprimé sa gratitude à la Russie, la Turquie, la Syrie et l’Irak, ainsi qu’aux Kurdes syriens, soulignant que la mission n’aurait pas pu être menée à bien sans l’aide d’autres nations et peuples.

La mort d’Al-Baghdadi a été annoncée à plusieurs reprises au cours des dernières années mais aucune de ces informations n’avait été confirmée. En 2017, la Russie avait affirmé l’avoir tué au mois de mai dans des frappes aériennes menées à l’occasion d’une réunion de dirigeants de l’EI près de Raqqa, dans le nord de la Syrie.

Source: (Xinhua)

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com