« Karamoko Fodé Souleymane Kanté a signé N’Ko comme une pensée de l’homme que tu exposes à quelqu’un, pour communiquer avec lui et te faire comprendre », dixit Lancinet Diané

Selon M. Lancinet Djèrè Diané, directeur de la librairie de N’KO de Conakry, il y aurait assez d’innovation aujourd’hui concernant N’Ko. En effet, depuis l’invention de l’écriture N’Ko par Karamoko Fodé Souleymane Kanté, en 1951, cette nouvelle écriture continue à faire du chemin même si son début a connu a quelques difficultés. L’inventeur ne pensait pas qu’il allait arriver à ce niveau là, commençant par la dactylographier, et maintenant par l’internet, des livres en langue française, anglaise, en chimie, en physique, en biologie, en mathématique, des étiquettes, des cartes, des calendriers, des journaux, etc.

  1. Diané d’ajouté : « Je remercie le Bon Dieu, depuis la création de l’écriture N’Ko par Karamoko Fodé Souleymane, il ne pansait pas qu’après sa mort, si un jour le monde pouvait lire l’alphabet N’Ko sur l’ordinateur, parce lui il a commencé par le dactylo. Mais pour élargir et distribuer N’Ko à travers le monde par le biais de l’internet, c’est grâce aux efforts du Pr Baba Diané de l’université du Caire en Egypte, qui a mis N’Ko sur le net afin que le monde puisse se servir, et mieux communiquer en langue N’ko. Le Pr Baba Diané a été la première personne a maîtrisé N’Ko, avant de l’insérer dans l’internet. Aujourd’hui, nous sommes dans un autre monde parce que la lettre N’Ko se trouve sur Internet, en numérique, face book, Opéra mini et les téléphone portables. N’Ko existe partout sauf si ne maîtrise pas le clavier. Cela veut dire, que l’expérience de Karamoko Souleymane est montée à cette étape de la nouvelle technologie », a déclaré M. Lancinet Diané. Avant de livrer son message aux Guinéens et au monde entier : «Celui qui a inventé cette écriture, ne l’a pas fait seulement pour les Malinkés où pour les Guinéens ou encore les Africains, mais c’est pour le monde entier. Il a signé N’Ko comme une pensée de l’homme que tu exposes à quelqu’un, pour communiquer avec lui et te faire comprendre », a-t-lancé enfin.

Propos recueillis par MD pour radio-kankan.

No Comments