Dans la matinée du mardi, 5 mars 2018, sous le soleil ardent de ce mois de mars, les populations de Kindiady et de Dondolykhouré se sont massivement  mobilisées  sous  l’instruction de leurs  chefs des deux quartiers  qui  ont financé par leurs propres moyens, un projet du  développement   local visant à  faciliter l’accès aux usagers surtout  les  camions  Bennes et les  pickups, qui transportent les matériaux de  construction
et permettre  les habitants  d’avoir une libre circulations en cas d’urgence.

Lors de cette opération, les jeunes et les femmes étaient fortement mobilisés, tenant en mains des  pelles, des brouettes, des pioches, des marteaux, des  outils de travails  pour  déterrer les pierres. En effet, le marigots qui porte le nom  Dondolykhouré est inaccessible pendant  la  saison  pluvieuse, chose qui ralentisse  les efforts des citoyens de la contrée pour mieux s’occuper  du désenclavement de  leur localité.
Boubacar Soumah, est l’un des travailleurs : «Moi, tout  ce que je demande à tous les Guinéens, c’est  de  contribuer au développement de ce pays», a-t-il déclaré.

Fodé Laye  Camara  ‘’Kakoulima’’ :  «Je ne suis  pas né ici, mais je  réside ici pour  le moment. Je suis natif  de Tanènè Khaligoro, mais la Guinée est  une  famille.  Et  ce projet  a été initié  par  les  deux chefs de quartiers,  par ce qu’on a trop souffert. Aujourd’hui,  il y a des belles maisons ici mais nous n’avons pas encore de route.  Cette  route  que vous voyez, a été longtemps  tracée par les autorités administratives,  mais jusqu’à présent,   ça traine. les  véhicules ne peuvent par traverser ce marigot Dondonlykhouré, donc on  a reçu une somme d’argent pour  faire un peu avant l’intervention de l’État car seul en est capable si a la volonté», a expliqué M. Fodé Laye Camara.

MD pour radio-kankan

No Comments