Le directeur préfectoral de l’agriculture de Kindia, M. Aboubacar M. Camara, lors d’un entretien qu’il nous a accordé, a fait le point sur les préparatifs de la campagne agricole 2018.

Au cours de notre entretien, il a fait d’abord le compte rendu sur des activités menées au cours des derniers trimestres de l’année 2017. Il s’agit du lancement des tournois des superviseurs des activités annuelles des paysans dans les dix sous-préfectures de Kindia, qui a eu lieu le 23 novembre 2017 à Damankhaya qui a porté fruit : «Mais avant, on a procédé aux préparatifs pour la campagne agricole 2018 suivant la politique agricole mise en œuvre par le gouvernement du Pr Alpha Condé, en vue d’assurer l’autosuffisance alimentaire en Guinée et cela, sur plusieurs plans. « Quand on prend par exemple, le volet appui pour la préparation des sols comme la campagne commence, généralement l’état continue à fournir des efforts à travers la création de centre de prestation agricole que nous connaissons tous. Donc, il s’agit que ces machines là soient disponibles pour que les producteurs puissent s’intéresser. Puisque ces machines là travaillent dans le cadre du sol les concernant. Et également, il y a aussi la mise à disposition des produits phytosanitaires en proximité et quant c’est pour acheter, les producteurs vont acheter. Mais il faudrait bien que ça soit de la proximité. Il y a aussi l’aspect semence que le gouvernement appui presque annuellement, et tout ça est entrain d’être fait. Quand on prend le cas de la semence, le gouvernement a appuyé les producteurs de Kindia  l’année dernière, jusqu’à hauteur de 140 tonnes de semence, principalement en riz sans oublier en noix d’acajou. Par exemple, pour la campagne agricole de cette année, nous attendons une certaine quantité dont je ne peux pas chiffrée maintenant en semence du riz, en provenance du Burkina Faso comme les 40 premières tonnes de l’année dernière. Actuellement, Sur les 140 qu’on a reçus, les 40 sont venus du Burkina. Cela est même annoncé, d’après l’information que j’ai reçue ce matin.   Allons à présent au volet intrants pour des noix d’acajou. Par rapport aux engrais, cette fois-ci, il y a eu une grande anticipation. Parce que, c’est au courant du dernier trimestre de l’année 2017, que nous avons reçu une grande quantité d’engrais pour la campagne 2018. Autrement dit, je voudrais vous dire qu’on a plus de 4.000 tonnes stockés dans les magasins », a expliqué M. Aboubacar Camara, DPA de Kindia.

A suivre…

Propos recueillis par Mohamed Dramé pour radio-kankan.       

No Comments