November 18, 2017

À analyser avec intelligence l’imbroglio oratoire entre les cellules de communication, de Sidya à Kassory, toutes deux, se faisant tintin dans les médias, chacune de son côté, souhaite d’emblée donner la bonne image à son chef. Des actes qui augurent déjà du mauvais présage politique pour la Guinée à l’ère d’Alpha Condé. Alors que ce denier, voulant volontiers rassembler les compétences, se heurterait à une traversée du désert, en mettant ensemble le sucre et le sel sans le savoir qui auraient des ambitions communes, celles d’une guerre de succession de « l’après-Alpha ».

Avec une meilleure approche de cette guerre virtuelle entre les deux cellules de communication et au regard de ce qui se passerait maintenant en coulisses entre les deux hommes politiques, aux poils économiques. Parce qu’ils furent des économistes qui ont géré ce pays aux résultats peu honorables.

Le citoyen guinéen doit aujourd’hui se poser assez de questions, de savoir réellement, ceux qui entourent le chef de l’État, le président Alpha Condé, sont-ils prêts à l’aider ?

En se basant sur plusieurs aspects, la réponse serait non ! Tout d’abord, les deux hommes gèreraient le président Alpha Condé avec une seule contrainte, du fait de « tarissement » de leurs économies politiques, sans lesquelles aucun leader politique ne prendrait le risque d’amasser des militants derrière. Vu ce facteur pesant, les deux hommes seraient aujourd’hui obligés à être dans le même bateau aux côtés du président Condé, juste, se préparer pour l’orage politique de 2020.

Ils parlent, des bonnes propositions pour la Guinée, mais au fond de leurs cœurs, c’est bien l’assiette des ambitions d’être président qui s’y existerait.

Alors, il serait grand temps pour les deux hommes d’éclaircir leur position aux côtés du président Alpha Condé!

Karifa Keita

No Comments