October 22, 2017

Le président de la République était à Kankan ce jeudi 14 septembre, pour assister aux obsèques du chef de KABILA de CHERIFOULA qui était comme un père pour lui. Depuis le petit matin de ce jeudi 14 septembre, la quasi-totalité des ministres du gouvernement condé, les autorités religieuses et administratives , régionales, préfectorales, communales, et d’autres personnalités venues d’ailleurs sont sur pieds entre la maison mortuaire et la grande mosquée de Kankan. L’érudit El hadj Amadou CHERIF a regagné sa dernière demeure dans sa concession au quartier Salamani.

Toutes les activités de Kankan étaient totalement paralysées, la ville envahit par les forces de l’ordre et de sécurité, la tristesse était lisible sur le visage des gens, beaucoup se rappel des souvenirs de cet homme religieux. Prenant la parole, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation le général Bourema CONDE a au nom du président de la République, présenté les condoléances à la famille éplorée et au patriarche de Kankan.

Ensuite il a présenté une enveloppe contenant une somme de cent millions de francs guinéens, à la famille du défunt, tout en excusant le président, auprès des sages de Nabaya. Le jour même du décès, le préfet Aziz Diop a présenté une somme de trente millions de nos francs (30.000.000fg) à la famille, en les rassurant que le gouvernement prendra toutes les dispositions nécessaires pour que les cérémonies funéraires se passent dans les conditions les meilleurs.

Le Professeur Alpha CONDE en personne n’a prononcé aucun discour, ce qui a suscité des interrogations.

A rappeler que l’érudit El hadj Amadou CHERIF est décédé lundi 11 septembre 2017, aux environs de 11h à son domicile au quartier Salamani, des suites de maladie. Il est décédé à l’âge de 87ans, en laissant 14 enfants dont 7 filles, une veuve. Le défunt était le secrétaire général de la ligue islamique régionale, le chef de Kabila de Cherifoulah, en même temps il était dans le groupe des sages de Nabaya. El hadj Amadou CHERIF était le dixième (10ème) fils de son feu père l’érudit El hadj Cheick Fanta Mady CHERIF connu sous le nom Karamö Sékouba.

L’érudit El hadj Amadou CHERIF est parti à jamais.

Fatoumata DIAWARA depuis Kankan pour newsdeguinee.com

No Comments