Journée Internationale Mutilations Génitales Féminines : 90% des femmes affectées en Guinée | Radio-kankan
February 15, 2019

Dans le cadre de la lutte contre la mutilation génitale féminine, la Guinée à l’instar des autres pays, a célébrée ce mercredi, 06 février 2019, la Journée Internationale de lutte contre les Mutilations Génitales Féminines. Devant un parterre de diplomates et des invités venus de toute horizon pour célébrer cette  journée de  jeune fille sous  le système des nations unies et sous le thème ‘’ Traduire les décisions politiques en actions concrètes à la base pour accélérer l’atteinte tolérance zéro les mutilations génitales féminines d’ici horizon 2020-2030 ‘’, C’était au palais du peuple  à Conakry , que la  Première dame Mme Condé Djènè Kaba  a présidé  cette journée internationale .

A l’entame de la  cérémonie l’honneur est revenu à Mme Diaby Hadja Mariama Sylla, ministre de l’Action Sociale  qui n’a pas manqué de souligner la pratique de ce phénomène traditionnel qui n’est autre que « l’excision », selon elle, cette pratique  constitue les formes  de violences. Ceci d’après le ministre « La République de Guinée est affectée  par cette pratique à hauteur de 90 %. Pour relever ce défi, la Guinée a adopté les lois nationales contre l’excision, la révision du code de la femme, du mariage précoce, pour ne citer que ceux-là, a –t-elle précisé devant les partenaires.

Au  niveau de la déclaration universelle et par rapport aux initiatives présidentielles  développer dans notre pays, pour réduire le taux de mutilations  génitales féminines, a été un acte majeur  qui a appelé les chefs d’Etats de l’Union Africaine, à plus d’actions pour la question  de la pratique des mutilations génitales féminines. En lien avec le thème international, le ministère en charge de l’action sociale en collaboration avec les départements  concernés et des partenaires techniques et financiers ainsi que des organisations de la société civile, soutient –elle.

Dr Amad Mohamed Garba Au nom du secrétaire générale des nations unies, a remercié le gouvernement guinéen, pour les efforts apportés à l’amélioration de conditions de vie de femmes et filles. Selon lui, les mutilations génitales féminines constituent une forme odieuse de violations de droits fondamentaux  des femmes et des filles.  Dans le monde, environ 200 millions de femmes et des filles sont aujourd’hui font  l’objet de cette pratique des mutilations génitales de féminines, dit Dr Amad Mohamed.

Visiblement  satisfait en faveur de cette journée, la Première Dame de la République, Mme Condé Hadja Djènè Kaba a remercié les acteurs et les partenaires techniques et financiers  pour des efforts  deployés sur la terre africaine de Guinée dans la lutte contre les pratiques de la  mutilation génitale féminine à travers tout le pays .

Naby Camara pour la radio-kankan.com

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com