April 22, 2018

Dr, la Journée internationale des femmes est célébrée en Guinée et à travers le monde, quel est le sentiment qui vous anime ?

En tant que pédiatre, je dirai que cette Journée est très importante pour nous, car on ne peut pas évoluer sans les femmes, parce que tout ce que nous faisons, il faut absolument que les femmes soient à nos côtés. Je prie donc le Bon Dieu de donner longue vie à nous les médecins, et les femmes. La deuxième chose, c’est la participation effective des femmes dans le gouvernement comme l’exige le problème de l’équité homme-femme, et il faut aussi que les femmes acceptent de participer dans tous les secteurs socio-économiques de la Guinée. Parce qu’aujourd’hui, on remarque que les femmes sont absentes dans beaucoup de secteurs. Donc, il faut qu’elles soient rétablies dans leur droit pour une participation effective au développement du pays, à l’éducation des enfants, et dans beaucoup d’autres choses. Tout ce que j’ai à dire aux femmes c’est de prendre le courage à deux mains, sans considération de sexe, car elles peuvent faire ce que font les hommes. Il faut donc qu’on les approches, qu’on les accepte tout en les mettant à l’épreuve. Je souhaite une très bonne fête à toutes les femmes du monde en particulier, celles de Guinée. Moi j’ai choisi ce métier, parce que je veux sauver la vie de nos citoyennes. En plus, quand une femme est vraiment engagée, elle ira loin, et très loin encore. Et si vous voyez que les enfants vont à l’école, c’est parce qu’il y a une femme derrière tout comme une société ne peut évoluer également sans les femmes. Il faut donc que les femmes soient conscientes de çà, et qu’elles se donnent les mains dans toutes les épreuves de la vie.

C’est mon message, et je vous remercie.

Merci à vous également, Dr Baldé.

Propos recueilles par DM

No Comments