«Nous avons assez de partenaires occidentaux, africains, arabes et asiatiques, et petit à petits, nous bénéficions de la confiance », déclare M. Keita.

 

RKK : Monsieur le Dg, veuillez vous présentez à nos lecteurs ?

Je suis  Boubacar Keita, membre du pôle économique du Président de la république et directeur général de la Société nationale d’Aménagement et de promotions immobilières (SONAPI), ancien Soloprimo.

  1. le directeur, une année finie, une autre année commence, quel message avez-vous à livrer à vos collaborateurs et à la famille guinéenne toute entière ?

Merci beaucoup. Comme vous lavez dit, une année  finie et je dirai que l’autre est terminée dans de très bonnes conditions, et grâce à l’action salvatrice du Président de la république, Pr Alpha Condé, qui a mis l’accent sur le développement des logements sociaux à travers la SONAPI. A date, nous avons menées des actions concrètes. Pour la première fois, nous avons réussis à engager 314 logements à Keitaya dont les fondations sont presque achevées aujourd’hui. Nous sommes entrain également de construire 10 maisons testes qui à mon avis, son très louables, et cela est à l’actif du Président de la république qui a comme vision, un toit pour chaque Guinéen. Donc mes premiers vœux vont droits vers le Président de la république, Pr Alpha Condé. Qu’Allah le Tout Puissant l’accorde une bonne santé et de longévité afin que la Guinée soit davantage prospère.

Dites-nous à présent, quels sont vos projets d’avenir et vos perspectives ?

Nos perspectives, c’est toujours dans le sens de la vision du Président de la république. Un toit pour chaque Guinéen. Et pour cela, nous entrain de couvrir toute la Guinée en terme de logement. Aujourd’hui, nous sommes présent Labé à travers 3 logements tests, à Faranah, à travers également 3 logements test après avoir confectionné des centaines de briques, à Kankan nous avons 10 logements tests, et nous comptons en faire plus. A Siguiri, nous sommes entrain de faire une usine d’isorel hyper moderne. C’est le cas à Mandiana et à Beyla. Ce qui est assez intéressant, c’est que ces usines modernes sont construites par les citoyens de la localité qui ont reçu de nous une formation rapide et de qualité. Toute chose qui fait aujourd’hui notre popularité dans ces localités à travers la promotion immobilière et la construction des logements sociaux dans le pays par les propres moyens du pays, et par les fils mêmes du pays.

  1. Le directeur, avez-vous des partenaires, si oui, parlons-en ?

Nous avons assez de partenaires occidentaux, africains, arabes et asiatiques, et petits à petits, nous bénéficions de la confiance. Vous savez, je suis un banquier de formation, et vous savez aussi que l’investisseur partage toujours le risque. Quand ils viennent chez vous et que vous êtes à zéro investissement, ils ne risquent pas de vous accompagner. Mais aujourd’hui, la SONAPI est bien dans sa peau financière. Lorsque les partenaires Chinois, Européens sont venus trouvés que nous avons sur le sol guinéen, des actions concrètes de constructions, ces partenaires son aujourd’hui dans les chantiers, et ils ont le courage d’être avec nous. C’est dans ces conditions que nous avons des Chinois aujourd’hui, des Français qui veulent être avec nous dans ce que nous sommes entrain de faire. Et donc, à l’occasion de cette fin d’année, nous leur adressons nos meilleurs vœux pour cette année 2018 pour que prospère davantage notre partenariat.

  1. Le directeur, depuis votre arrivée à la tête de cette direction,  qu’avez-vous apporté en termes d’innovation et quels sont les moyens de bord dont vous disposez pour le faire ?

Je pense que, je suis parti d’un fait parce que j’ai beaucoup creusé dans mes manèges. Lorsque j’ai débarqué à la SONAPI, la situation n’était du tout reluisant. Mes collaborateurs et moi, Je pense que nous avons travailler d’arrachepied, et c’est l’occasion pour moi de les féliciter tous leur souhaitant mes vœux les meilleurs.

Propos recueillis par MD pour radio-kankan

No Comments