Intelligence Artificielle : Google ouvre un centre en Afrique, au Ghana | Radio-kankan
August 20, 2019

Le géant Google vient d’ouvrir son premier centre d’Intelligence Artificielle (IA) en Afrique. Le pays choisi n’est autre que le Ghana. Lors de la cérémonie qui s’est déroulée à Accra ce mois d’avril 2019, les responsables ont souligné l’importance pour ce centre d’apporter aux africains des solutions concrètes aux problèmes auxquels ils font face, surtout dans le domaine de la santé et de l’agriculture Un honneur pour le continent africain. Le géant de la télécommunication, Google, vient d’ouvrir son premier centre d’Intelligence Artificielle (IA) en Afrique. Et le pays qui a été choisi pour abriter ce centre n’est autre que le Ghana. Un pays dont la stabilité politique et la bonne gouvernance attirent des investisseurs du monde entier.
L’ouverture de ce centre a été confirmée par Google dans un communiqué publié sur son site officiel. « Aujourd’hui, nous annonçons l’ouverture cette année d’un centre de recherche sur l’Intelligence Artificielle au Ghana. Dans ce domaine, nous nous joignons à des chercheurs et à des ingénieurs », a expliqué Google.
« Venir en aide au monde rural »
Et d’ajouter : « dans les années précédentes, 10 millions d’Africains ont bénéficié de nos programme de formation numériques et nous sommes en train de former 100 000 autres et 60 entreprises spécialisées dans la technologie ».

L’ouverture de ce centre arrive à point nommé. En effet, dans un continent marqué encore par la pauvreté et la misère qui touchent une grande partie de la population évoluant en milieu rural, l’arrivée de l’Intelligence Artificielle facilitera la vie à des millions d’individus. La nouvelle est saluée par les intellectuels africains, notamment Moustapha Cissé, scientifique sénégalais qui dirigera le centre.
« Une équipe internationale au service des africains »
Dans un article qu’il a lui-même publié sur Nature.com, il a vanté les mérites de ce projet. « L’intelligence Artificielle est en train de changer profondément la société tel que l’ont fait la machine à vapeur et l’électricité. Mais, contrairement à la précédente révolution technologique, la révolution de l’Intelligence Artificielle offre une opportunité unique d’améliorer des vies sans aggraver les inégalités », écrit-il.
Face à la presse, Moustapha Cissé a fait savoir que le centre sera composé d’une équipe internationale. « Nous collaborerons avec toutes les institutions présentes sur le continent. L’équipe elle-même est très internationale. Elle est déjà composée de 10 personnes issues de plus de 12 pays différents », a-t-il déclaré en avril dernier à Accra.
« Apporter de l’aide aux populations rurales »
Face à la presse, Cissé a souligné l’importance pour le centre d’Intelligence Artificielle de Ghana de se focaliser sur les problèmes auxquels les africains font face. Parmi ces problèmes, il y a : l’agriculture. « Ce matin, nous avons parlé de quelques domaines qui nous intéressent particulièrement. Nous avons parlé de l’agriculture, comment nous allons utiliser l’Intelligence Artificielle pour diagnostiquer l’état des récoltes », a-t-il martelé. Outre l’agriculture, le centre se focalisera aussi sur la santé des populations mais aussi sur l’éducation. « Nous avons aussi parlé de comment appliquer l’Intelligence Artificielle dans le domaine de la santé. Il est fort probable que nous puissions aussi l’utiliser dans le domaine de l’éducation », a précisé Moustapha Cissé.

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com