September 20, 2018

Plénière au cours de laquelle Dr. Alia Diaby a invité les acteurs sociopolitiques à un sens de responsabilité dans les faits. <<Nous demandons au personnel politique de soigner et assainir leurs discours qui doivent être inclusifs et exempts notamment de discriminations. Nous exprimons ici notre vive préoccupation face à l’ouverture prochaine des classes et rappelons à l’Etat et aux Syndicats, le droit à l’éducation de nos enfants. Il a par ailleurs demandé à l’État de fournir plus d’efforts dans le respect du droit des citoyens, notamment celui lié à l’accès à l’information ». Nous encourageons les autorités gouvernementales, dans le cadre du droit d’accès des citoyens à l’information publique, de publier les conventions notamment celles plus récentes de concession d’une   partie du port autonome de Conakry ayant fait l’objet de beaucoup de bruits. Le peuple de Guinée a un droit imprescriptible sur ses richesses qui doivent profiter à tous. Il a aussi le droit à la préservation de son patrimoine>>, a-t-il soutenu.

Pour le représentant du Haut Commissariat des Droits de l’Homme en Guinée ,M.Louis Marie Bouaka a quand à lui rappelé  que l’INDH a fait  l’urgence de hâter les pas. « Depuis le renouvellement du bureau, nous constatons que l’INIDH est en train d’assurer sa visibilité, cela va dans le sens du respect de la loi qui l’a créée et nous savons que les défis sont très immenses. Et l’INIDH devrait se mettre au travail pour pouvoir accomplir son mandat, a-t-il précisé.

Naby Camara

No Comments