Impacte des societes minière sur la Communauté Mambia/Kindia: Le 1er Vice Maire demande la CBK de multiplie les appui et il exige la formation de la jeunesse. | Radio-kankan
October 14, 2019

Le premier Vice Maire de la Commune Rurale de Mambia dans kindia lors d’une interview accordé a notre reporter a parle du developpement de sa localité a traver la société minière qui exploite dans leur localité depuis plusieurs années.

MLD: Bonjour, presentez vous et votre Commune Rurale S.V.P ?

Maire : Je me nomme Morlaye Morlisse Bangoura, je suis le 1er Vice Maire de la Commune Rurale de Mambia, la situation géographique de notre Commune est la suivante; Mambia est situé au nord par la sous- préfecture de Friguagbe au sud par la sous-préfecture de Sikhourou dans Forecareah, a l’ouest par la sous-préfecture de Kouriah dans Coyah,et au nord par la sous-préfecture de Samayah. Elle regorge une population de 54. 349 habitants, Composée de treize (13) districts. Et cette population est agro-pastorale, qui vit de l’agriculture et de l’élevage et une certaine pratique le commerce.

MLD: Aujourd’hui, la problématique de compensation, la délocalisation de la population impactée par les projets miniers constitue un grand problème en Guinée. Vous en tant que élu du peuple parlez nous la relation entre la société CBK et la population ?

Maire : Depuis des années, cette société existait bien avant les troisième République, je veux parler de la première. De la deuxième République jusqu’à nos jours, la société minière qui exploite dans cette zone ici c’est la CBK. A nos jours, il y a une forte relation entre cette société et la Commune Rurale de Mambia dans assez de domaines. Par ce que avec le nouveau Code minier de la nouvelle République, il est dit que la société donne certaines taxes au niveau de la Commune et qui assure le développement de la Communauté Rurale. Et en ce qui concerne la construction des écoles, des postes de sante, des forages et tout ce qui s’en suit, nous disons que vraiment bon pour le moment. Donc, c’est dire que vraiment c’est grâce a la bonne compréhension des autorités et la société CBK que nous vivons de la minière.

MLD : Comment se passe, la gestion des taxes perçue ?
Maire : Les taxes percues çà se passe d »une facon tres bien. Une fois que le taxe est percue, on convoque une session ordinaire du conseils de la Commune, bien sur en présence de monsieur le sous-prefet. C’est ce qu’on appele le P.A.U. Les conseillers se reunissent pour créer une certaine action, c’est-a-dire, regarde les districts qui n’ont pas d’ecoles, des postes de santé et du forage. Dans ce volet, la CBK nous aides
beaucoup en dehors des taxes qu’elle nous donne. En plus, Chaque année, on nous donnes trois forages. C »est a nous d »orienter dans les différentes Communautés. Donc, c’est comme cela que des taxes perçues se réalisent chez nous.

MLD: Quel regard portez vous sur la formation et l’employabilité des jeunes de Mambia ?

Maire: C’est la où il y a les grands problemes. Par ce que, moi j’aurai souhaité aupres de lz société de nous construire un centre de formation pour la jeunesse. Par ce que, depuis que la CBK a commencé ici, si on avait commencé par ça, Mambia allait fournir assez de cadres. Mais quand vous partez labas aujourd’hu, tu trouveras peu
de jeunes de Mambia . C’ est dire que la formation leur manques. Et ce que je veux dire aussi a la jeunesse, c’est d’accepter de se former et d »accepter de se scolarisé et d’apprendre des metiers. Par ce que, meme s’il y a l’emploi, mais l’emploi n’a besoin que des mains d’oeuvres qualifiees.

Mohamed lamine Drame.
660 57 42 09

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com