Guinée: Un atelier pour réduire la radicalisation et de l’extrémisme ! | Radio-kankan
September 17, 2019

Dans le cadre de la promotion de la paix en Guinée, trois agences à travers les leaders religieux ont organisé, ce mardi 12 février 2018 un atelier de consultation nationale en faveur des leaders religieux pour une mise en œuvre du projet de radicalisation, et de l’extrémisme violent dans les 13 préfectures couvrant la Guinée plus de la zone spéciale de Conakry. Cet atelier de trois jours a pour thème : Elaboration des textes réglementaires des foyers coraniques et mosquées Objectif visait à faire une revue des textes réglementaires des foyers coraniques et des mosquées de certains pays de la sous-région en vue de proposer les drafts 0 des textes réglementaires des mosquées et des foyers coraniques de la Guinée qui constitueront une base documentaire pour les ateliers régionaux mais aussi de proposer un plan de plaidoyer des leaders religieux et les responsables des foyers coraniques pour favoriser l’application des textes qui seront élaborés.

D’après les organisateurs, ce projet vise à réduire les risques de radicalisation et de l’extrémisme violent tout en renforçant les capacités de l’Etat en partenariat avec les communautés et d’autres structures pertinentes afin d’encadrer et réglementer les écoles Franco-arabes, les foyers coraniques et les lieux de culte musulmans tout en améliorant la compréhension du phénomène et la mise en place de mécanisme d’alerte précoce.

Pour preuve, la Guinée est une République laïque où le respect de toutes les croyances est solennellement proclamé dans la constitution. Les édifices religieux sont une des composantes réglementaires qui ne répondent pas aux aspirations de la nouvelle constitution Guinéenne en vigueur, concernant la réglementation et le fonctionnement des lieux de culte.

Dr Mohamed lamine Diallo Directeur Général de fond National de la Zakat et de WAQF et point focal du secrétaire générale des affaires religieuses auprès de système des nations unies. Si on essaye de trouver une cartographie de l’ensemble des lieux des cultes en Guinée et de l’ensemble des foyers coraniques pour que tout soit abouti à la réglementation de ces différents lieux de cultes. Par ce que, tout simplement, nous pensions que la réglementation de ces lieux de cultes est un passage obligé pour qu’ on est une formation qualifiante et d’une formation professionnalisant pour les différents élèves qui seront issue de cet établissement .Objectif visé est de constituer la cartographie des lieux des cultes en République de Guinée et des foyers coraniques.

Pour le Formateur Dr Bakary Sambé , Directeur exécutif de Timbuktu institut se dit très ému pour la qualité de cet atelier : Je suis venus ici dans le cadre de l’initiative prise par le gouvernement guinéen d’accompagner l’encadrement des foyers coraniques, et de renforcer les capacités des participants pour regarder le rôle très important dans l’éducation et de la réservation de la paix dans ce pays . La Guinée, a une riche tradition une riche culture et une histoire religieuse.

Selon le formateur, les musulmans ont vécus ici depuis des siècles pour que l’islam soit un facteur de cohésion sociale dans ce pays. C’est pour cela nous saluons cette incitative du gouvernement guinéen appuyer par le système des Nations Unies pour donner plus d’important aux foyers coraniques et à la gestion des lieux des cultes et voir comment on peut réglementer pour mieux les accompagner dans le processus de l’éducation et dans la préservation de la cohésion sociale dans ce pays. C’est pour cette raison que le S/Gl des affaires religieuses a prononcé le discours très importants en rappelant le rôle de l’état et de ses efforts constants dans la consolidation de système éducatif qui est une chance pour la guinée.

A l’issue de cette formation, nous allons dans un premier temps essayer de voir la situation dans la sous région mais aussi voir l’expérience ces pays ont eu à aboutir à une réglementation mais dans tous les cas le contexte guinéen est que se sont des chefs des religieux notamment les imams et les érudits qui vont s’activer à accomplir cette tache, a-t- il souligné.

Il faut toutes fois préciser que les trois agences sont entre autres : (L’UNFPA-OIM-UNESCO) pour réduire le risque sur la prévention de l’extrémisme violent en Guinée.

NABY CAMARA

+224656807062

+22466704687

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com