April 22, 2018

Cela fait un mois jour pour jour que le gouvernement et les syndicats ne se comprenaient pas suite à  cause de cette affaire que d’aucuns qualifiaient illégale par la suite des grèves déclenchées des 13 novembre 2017 et 12 février 2018, par le Bureau Exécutif du SLECG et de multiples négociations menées par les religieux, le gouvernement, le Médiateur de la République et les facilitateurs, les parties ont convenu à un accord ce mardi 13 mars 2018.

Ainsi voici le contenu de cet accord :

1. Levée de la suspension du salaire du Secrétaire Général du SLECG Aboubacar Soumah et le payement des arriérés ;

2. Le paiement des 40% dont 10% ont été déjà payés dès février 2018 de la valeur monétaire du point d’indice 1030 à compter du 1er janvier 2018 payable en fin mars 2018 pour les enseignants en activité et du 1er novembre au 31 décembre 2017 pour les enseignants ayant fait valoir leur droit à la retraite ;

3. La mise en place d’un comité paritaire syndicat-gouvernement en vue de l’ouverture d’un couloir de négociations à partir du 02 au 25 mai 2018 sur un salaire de base de 8 millions.

4. Tout enseignant muté ou demis de ses fonctions pour fait de grève, doit être rétabli immédiatement dans ses droits;

5. Les parties s’accordent que nul ne sera sanctionné ou poursuivi pour fait de grève ;

6. Les parties s’engagent pour le respect des clauses du présent protocole d’accord.

Naby Camara

+224656807062

No Comments