December 14, 2017

Des dizaines de milliers de personnes ont répondu ce mercredi 2 août à l’appel de l’opposition guinéenne pour exiger du président Alpha Condé le respect des accords politiques de 2016. Des accords signés entre l’opposition et la mouvance présidentielle le 12 octobre 2016.

L’opposition a fortement mobilisé ce mercredi, avec un défilé de plusieurs heures sur l’un des principaux boulevards de Conakry pour un meeting géant sur l’esplanade du stade du 28-Septembre. Les leaders de l’opposition, Cellou Dalein Diallo en tête, ainsi que les anciens ministres Papa Koly Kourouma et Makanéra Kaké ont été ovationnés le long du parcours par une foule en liesse jusqu’au lieu du meeting.

Les manifestants portaient des banderoles et des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Alpha Condé, 7 ans de fausses promesses, ça suffit ! » ou encore « ne touche pas à ma Constitution ! », faisant allusion aux intentions qu’on prête au président Condé de vouloir modifier la Constitution pour postuler à un troisième mandat.

Malgré la promesse d’Alpha Condé, il y a quelques jours, de faire appliquer dans les meilleurs délais les conclusions issues des accords inter-guinéens de l’an dernier sous l’égide la communauté internationale, les opposants à son régime manifestent pour exiger l’organisation des élections communales en souffrance depuis 2005, la révision du code électoral, l’audit du fichier électoral et, surtout, l’indemnisation des familles des victimes des violences politiques de ces dernières années.

Source: RFI

No Comments