November 18, 2017

Le gouvernement guinéen, sous l’égide du Premier ministre Mamady Youla, a procédé ce mercredi 1er novembre au lancement de la deuxième édition de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix (SENACIP).

C’est avec beaucoup de solennité que le coup d’envoi de la Senacip 2017 a été donné au Palais du peuple à Conakry. Organisé à travers le ministère de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, cette édition se tient sous le thème : « Le citoyen dans la construction de la Nation ».

Ce lancement s’est déroulé en présence des membres du gouvernement, représentants d’institutions républicaines, diplomates et représentants des institutions internationales, politiques, autorités locales, élèves, étudiants, société civile et organisations non gouvernementales locales. Signe sans doute qu’ils partagent l’idée de la semaine de la citoyenneté dont l’objectif vise à consolider la démocratie, l’Etat de droit et la Culture de la Paix.

A l’occasion, le gouverneur de Conakry a félicité le ministère de l’Unité nationale pour l’implication des autorités déconcentrées et décentralisées dans les activités de célébration de la Senacip. Toutefois, le Général Mathurin Bangoura a reconnu qu’en matière de civisme en Guinée, le chemin est encore long et le trajet, parsemé d’embuches. C’est pourquoi il a appelé à une mobilisation de tous les guinéens.

Le Système des Nations Unies, à travers sa Coordinatrice Résidente Séraphine Wakana a salué l’organisation de la Senacip qui, selon elle, démontre l’engagement du gouvernement guinéen à œuvrer pour la consolidation de la paix.
« Identité nationale »

Comme en 2016, la Senacip va se dérouler cette année sur l’ensemble du territoire guinéen. Le slogan retenu pour cette édition est : « Un peuple, Une volonté, Une Nation.»

Au lancement des activités, le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby, a d’abord remercié les institutions qui ont accompagné le gouvernement dans l’organisation de cette Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix.

Il a rappelé que la semaine a pour but de rappeler à chaque guinéen, à l’Etat et aux formations politiques, l’exigence du civisme, l’impératif d’égalité, de liberté, du civisme et de solidarité.

Pour y parvenir plusieurs rencontres d’échanges sont prévues dans les cinq communes de Conakry et les 33 préfectures du pays. A titre d’exemple, il sera question de se pencher sur la notion de citoyen, ses droits et ses devoirs au cours de ces débats.

En choisissant la thématique de cette année, le gouvernement confirme la nécessité pour les guinéens de s’unir et d’ouvrer à la consolidation de la paix et la démocratie. Il s’agit de faire en sorte que « nous puissions être capables de construire une identité nationale qui va transcende nos identités communautaires, ethniques, religieuses et sociales », a déclaré le ministre Diaby.

Khalifa Gassama Diaby a rassuré que la Senacip aider les citoyens guinéens à questionner leur incapacité à dialoguer sereinement, à poser les débats nationaux de manière lucide sans violence ni haine.

« Fier d’être guinéen »

La deuxième édition de la Senacip va se dérouler du 1er du 7 novembre.

A l’occasion de son lancement, le Premier ministre Mamady Youla a appelé tous les guinéens à se lever à l’unisson pour célébrer cette édition.

« Sans l’ensemble des guinéens nous ne pouvons construire cette Nation à laquelle nous aspirons tous », a-t-il fait remarquer, tout en saluant au passage les efforts de l’armée guinéenne qui célère ce 1er novembre le 59è anniversaire de sa création.

Le chef du gouvernement a demandé l’implication de chaque guinéen dans la lutte pour la sauvegarde de la paix et de la liberté.

« Notre devise est Travail-Justice-Solidarité.  Faisons-la vivre chaque jour pour que notre Nation soit plus forte aujourd’hui et pour toujours », a dit Mamady Youla. « Forts de notre histoire, nous pouvons construire un futur commun. Pour le construire, nous devons travailler ensemble pour consolider notre démocratie. Je suis fier d’être Guinéen. J’invite chacun de vous à dire sa fierté d’être guinéen ».

Rappelons que la première édition de la Senacip portait sur le thème : « Citoyenneté et civisme pour la paix, la démocratie et le développement ». Elle avait permis au gouvernement de rappeler aux guinéens l’impératif de paix et de démocratie dans le pays, ainsi que leurs exigences morales, institutionnelle et sociales.
Le lancement des festivités de la deuxième édition a été marqué par des prestations musicales haut de gamme des Espoirs de Kakandé, les Etoiles de Boulbinet et la star du reggae Takana Zion. Dans une ambiance bon enfant, chacun de ces artistes a tenu à appeler les guinéens au renforcement de la culture citoyenne et au respect du bien public.

Un des évènements les plus marquants aura été l’intonation, avec fierté et enthousiasme, de l’hymne national peu avant le discours de lancement du Premier ministre.

Ougna Elie Camara pour l’AGUIPEL

No Comments