September 19, 2017

A seulement un jour de l’Aïd el Fitr qui marque la fin d’un mois de Ramadan, est un lourd fardeau qui s’abat sur les familles à Conakry à cause de cette période de vache maigre dans la capitale guinéenne. Hormis la flambée des prix de première nécessité qui a perduré durant tout le mois de ramadan, il y a également la question de pitance quotidienne et l’achat d’habits neufs pour les enfants qui écrasent de nombreuses familles à Conakry. Comme pour dire que la fête de l’Aïd el Fitr cette année, n’est pas pour les pauvres.

RKK

No Comments