November 18, 2017

Huit enseignants ont été exclus de la correction du BEPC à Faranah, en Haute Guinée, par l’Inspecteur régional de l’Education, Mory Moussa Camara.

Ces enseignants sont accusés d’être impliqués dans une vaste entreprise de fraude pendant la correction, « par l’établissement de signes conventionnels entre eux et les candidats de leurs groupes de révisions d’une part et d’autre part, tentative de corruption des autres correcteurs ».

En Guinée, si les fraudes sont très fréquentes dans les différents examens nationaux, à travers notamment la fuite des sujets, c’est la première fois qu’un réseau des fraudeurs à la correction est démantelé.

Reste à savoir depuis quand les enseignants arrêtés ont commencé à faire cette magouille ? Et est ce qu’ils sont les seuls à opérer ce genre de fraude, qui entache la sincérité des examens en Guinée ?

No Comments