April 22, 2018

«Si l’état ne vient pas au secours, dans cinq ans, Mèyingbé sera sous l’eau », prévient l’honorable Lansana Bissiri Sylla ‘’Kobayah’’. C’est le cri d’alarme lancé récemment par le député Lansana Bissiri Sylla à l’intention de l’état guinéen.

C’est compte tenu aux différents problèmes environnementaux causé par l’hom Lansana Bissiri Sylla me, il s’agit de la construction anarchique, l’insalubrité, la coupe abusives des mangroves, le littoral et nos cours d’eau ne sont plus sécurisés.

C’est au cours d’un entretien que le député de Kobayah a dénoncé plusieurs facteurs qui freinent le développement de sa localité, en tant qu’élu du peuple : « En ma qualité de l’élu du peuple, je déplore l’acte de nos concitoyens qui on transformé nos caniveaux en dépotoirs, de notre littoral et cours d’eau. J’en appel à tout le monde, au changement de comportement vis-à-vis de notre environnement. Mèyengbé est un campement qui se trouve sur la côte et sis au quartier Kobayah dans la commune de Ratoma. Les habitants de cette île ont comme préoccupation, la pêche artisanale et l’extraction du sel local. Aujourd’hui, la population de cette île est très inquiète surtout pendant la période pluviale.

En vérité, Mèyengbé est un lieu touristique qui emporte des millions de nos francs à l’état, il attire les touristes et les investisseurs étrangers. Aujourd’hui, nous sommes très inquiets pour son sort. A chaque fois, nous enregistrons des prémisses d’inondation. A chaque fois qu’on pousse la mer par le biais des constructions sur les bords de mer ici à Conakry, cela se répercute sur Mèyengbé où il n’y a même plus d’accès.

C’est pour toutes ces raisons, que je demande à l’état et aux bailleurs de fonds, des personnes de bonne volonté afin de venir au secours de cette île, sinon elle sera bientôt sous l’eau. De nos jours, c’est seule l’état qui peut sauver Mèyengbé », a prévenu le député.

MD pour radio-kankan

No Comments