November 17, 2018

Pour palier tout ces commentaires, le secrétaire général pépé Balamou a tout d’abord fait le briefing de la création de la structure syndicale de l’éducation depuis bien avant l’indépendance en 1945 et de 1991 jusqu’à maintenant. Une rétrospective qui montre à suffisance de la lutte syndicale en République de Guinée permettant de matérialiser à certaines revendications depuis l’ère de feu Ahmed Sékou Touré en premier président de la Guinée indépendante.

Selon M. Pépé Balamou, cette nouvelle structure est composée des jeunes enseignants tous en situation en classe et, que l’idée est venue pour diagnostiquer tout ce qui entrave la vie du corps enseignant afin de permettre de préparer les plans de carrière et de nombreuses questions qui susciteraient certes aux  primes liées à la santé et de logements sociaux en faveur du corps enseignant en République de Guinée. Pour, lui, notre structure syndicale Syndicat National de l’Education doit passer à l’action pour régulariser les disfonctionnements d’où par conséquent l’orateur indique clairement de passer à l’action sans mettre le feu dans la poudre. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes réunis dans cette structure pour défendre la qualité et les intérêts des travailleurs. a-t- soutenu.

Naby Camara

+224656807062          

No Comments