December 14, 2017

La grève des enseignants lancée depuis le 6 février dernier, et prolongée suite à une rencontre hier jeudi à la bourse du travail, continue de paralyser l’école guinéenne au grand dam des élèves, étudiants et parents.

La rédaction de Mosaiqueguinee.com a pu joindre au téléphone ce vendredi, 17 février 2017, Dr Makalé Traoré, présidente de la COFFIG (Coalition des Femmes et Filles de Guinée). Elle reconnait la légitimité de la revendication des enseignants, mais souhaite voir les élèves reprendre le chemin de l’école.

«Je pense que les revendications des enseignants sont justes et aujourdhui tout le monde est solidaire de leur situation. On comprend qu’ils (les enseignants Ndlr) n’ont pas grand-chose et ce n’est pas facile pour eux. Mais à ce stade, comme il y a eu des avancées, je pense qu’il est raisonnable de revenir à la table de négociation et de suspendre la grève pour que les enfants reprennent le chemin de l’école», a confié dame Makalé Traoré à la rédaction de Mosaiqueguinee.com.

A noter sur les 9 points de revendication du syndicat des enseignants, plusieurs ont été satisfaits. Mais le point nodal, qui n’est autre que celui du maintien de l’indice salarial à 1030, reste toujours insatisfait. C’est pourquoi, après concertation, ils décident de poursuivre la grève.

Mamadou Sagnane

mosaiqueguinee.com

No Comments