EDITORIAL 3EME MANDAT ET GLISSEMENTS INTELLECTUELS | Radio-kankan
March 19, 2019

L’année 2018 s’achève avec un déploiement sans précédent de la diplomatie Guinéenne qui renoue ainsi avec ses heures de gloire, confirmant une fois pour toutes l’ouverture, tous azimuts, enclenchée par le Président de la République, le Professeur Alpha Condé sur la scène Internationale.

EST-IL POSSIBLE DE TIRER LES LECONS DES EVENEMENTS AUSSI DRAMATIQUES QUE LES ACTES DE TERRORISME SANS VERSER DANS L’EMPHASE PLANETAIRE ET LE COMMENTAIRE SECURITAIRE ?

Certes, disait le Président Algérien AbdelAziz Bouteflika, à ses pairs du Maghreb : ‘’La stabilité et la sécurité sont primordiales pour les pays du Maghreb. Compte-tenu des perturbations que nous constations dans le monde et qui menacent plus particulièrement notre région méditerranéenne. Mais la sécurité est indivisible. Elle sera pour tous ou elle ne sera pas. Cela signifie un partenariat effectif et global au service de la Paix et du développement’’.  Comme le dit si bien le vieil adage : ‘’Au lieu de maudire l’obscurité, allume une bougie’’. Et les pays occidentaux, ou du moins certains d’entre eux, seraient bien inspirés d’investir autant dans la lutte sécuritaire contre le terrorisme que dans celle contre les causes du terrorisme’’. Mais la voie sécuritaire quoique nécessaire est si loin d’être suffisante : il faudra surtout s’attaquer aux racines du mal : la pauvreté, le sous-développement, la marginalisation qui fournissent un terreau favorable à l’émergence ou à la récurrence de ces phénomènes. Le terrorisme, ajoute-t-il, est aussi une conséquence de l’impasse politique dans laquelle se trouvent les peuples du flanc sud de la méditerranée,  qui observent impuissants, la reconstruction sur l’autre flanc d’une Europe puissante, Unie, Intégrée et Prospère alors que leurs pays s’entredéchirent au risque de rater pour longtemps encore l’occasion historique, le grand Maghreb, occasion que l’Union Européenne exhorte par les voix de Romano Prodi à prendre.

A propos du troisième mandat, on a vu resurgir des écueils intellectuels, telles que des plaques tectoniques dans le débat public. Tous ces beaux penseurs du troisième mandat n’arrivent pas au niveau de l’escarboucle de voltaire. Décidément, les pires intellectuels sont ceux qui procèdent à la manière de soldats pillards. Ils prennent ceci ou cela dont ils peuvent avoir besoin,  salissent ou emmêlent le reste, puis finissent par pester contre le tout. Aussi, nous ne pensons pas que le peuple Guinéen soit un peuple monarchiste : Et le citoyen Alpha Condé qui s’est battu depuis l’âge de 15 ans pour la Guinée, n’a pas semble-t-il de vision monarchiste. Surtout qu’un candidat à l’élection Présidentielle qui qu’il soit, doit avoir une base solide et une large clientèle dans le système et a minima, un projet  politique. Le Président Alpha Condé a encore les réseaux d’argent qu’il faut encore pour une posture présidentiable. Même si, par moment, des abus ont été commis, juste seulement au nom du Président de la République. Le Président Alpha Condé sait écouter le Problème des Jeunes, des Femmes, dans la discrétion et cultive une réelle dimension humaine et de solidarité. Mieux, il a le soutien des capitaines de l’économie, de leurs réseaux et surtout de leur allégeance.

MANDAT DE TROP OU 3EME MANDAT ?

On en vient presque dans ce dossier, à regretter la tyrannie des Experts quand on entend tel ou tel philosophe condamner le 3ème mandat ou le progrès au nom d’un improbable fidéisme constitutionnel et pontifier dans tous les médias sur la nouveauté absolue d’un tel désastre qu’est le 3ème mandat. L’on se rappelle qu’en 2003 peu avant le début de la campagne pour un ‘’second mandat Bouteflika’’, les Généraux jasaient et faisaient connaître leur mauvaise humeur. Des titres de presse en parallèle lançaient une violente campagne contre le Président, ciblant aussi sa famille, et même sa propre mère, qu’AbdelAziz adulait. Un confrère Mohamed Benchicou, Directeur du quotidien le Matin, publia un violent pamphlet en France, ‘’Bouteflika, une imposture Algérienne’’. Aujourd’hui, Bouteflika est au quatrième et aspirerait même selon certaines sources en demi-teintes au 5èmemandat.

L’ESSENTIEL EST D’ETRE TOUJOURS CREDIBLE ?

Pour être crédible en Guinée, il faut réunir deux (2) points importants :

–          Etre cautionné par des partenariats et la Communauté Internationale

–          Etre garant de l’Unité Nationale et ce, de façon non partisane, ce qui n’échappe à aucun homme politique en Guinée digne de ce nom ; car pour mettre son adversaire en difficulté, on brandit le spectre du tribalisme, dont les conséquences immédiates sont la division du pays. L’Opposition comme le Pouvoir n’ont pas intérêt à se prêter à ce jeu qui, à court moyen ou long terme, dessert la cause de la Guinée. Reste alors la caution de la Communauté Internationale, qui semble aujourd’hui être plus importante que le verdict populaire. La présence du Chef de file de l’Opposition en France et au Sénégal en dit long.

SITUATION INTERIEURE

Il est alors possible, selon des Experts qu’il y ait une prolongation d’un an de la durée au moins du mandat actuel. Cette longue période permettrait de mettre les verrous utiles et conséquents et d’organiser tranquillement les élections Présidentielles par la suite.

PAR CES MOMENTS SOMBRES, ACCORDER LE TROISIEME MANDAT EST UN GESTE NATUREL !

Le second écueil est formé par la pseudo-lucidité des réalistes qui soufflent d’asthme de choix. Ces demi-habiles, ces petits mufles réalistes, ont le chic pour déceler des calculs sordides derrière des choix désintéressés. Pourquoi chercher Midi à 14h ? Pourquoi ne pas reconnaître qu’ici, c’est une vieille, très vertu politique qui est sollicitée, l’engagement du citoyen. Cela ne suffit pas pour autant, à nous ranger dans le camp du Bien. Je ne dis pas cela au nom d’une quelconque culpabilité collective qu’il faudrait en permanence gratter. Non, accorder le troisième mandat au Professeur Alpha Condé, c’est plus que céder à un choix spontané et davantage qu’obéir à une bonne intention. Surtout quand la somme de ces élans individuels est sensiblement détournée au profit d’une bonne conscience planétaire.

 

Don de Dieu Agossou  pour radio-kankan.com

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com