September 21, 2018

Dans le cadre de la lutte contre la fraude éclectique en République de Guinée, la Direction  Générale EDG et le Ministère de l’Hydraulique et de l’Energie ont organisé ce jeudi 12 Juillet 2018 un séminaire en faveur des cadres permettant de lutter efficacement contre la fraude  dans ce secteur. Objectif, visait à recueillir les avis des participants dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de redressement du secteur de l’électricité, pour l’amélioration des textes et lois existant dans ce domaine.

Faut-il rappeler que ce projet est  financé par la Banque Mondiale à hauteur de 75 millions de dollars dont 50 millions de dollars pour une première tranche et 25 millions de dollars pour une deuxième tranche.

Pour la circonstance , Abdenbi Attou, Administrateur de l’EDG a fait savoir qu’après une enquête menée sur une zone pilote pour estimer le nombre d’abonnés effectifs dans une zone test, celle de Lambanyi, il s’est avéré que sur un échantillon à peu près de 50 mille consommateurs, à peu près 1/3 seulement était effectivement abonné à l’EDG et payent la facture. Les autres 50 %des sont sous-abonnés, c’est-à-dire des abonnés alimentés par des abonnés qui ont un contrat d’abonnement et 17% étaient des branchements directs sur le réseau.

Aujourd’hui, explique Abdenbi, des équipes de l’EDG rencontrent certes,  des difficultés dans le projet de pose de conteurs avec les consommateurs qui refusent d’accepter la régularisation  commerciale du point de la livraison. La lutte contre la fraude permettra d’enrichir, de compléter le nouveau cadre  réglementaire de la loi en cours. Des mesures prise par l’EDG pour réduire des pertes sont entre autre c’est la pose des conteurs. Environ 90.000 conteurs sont posés  et nous prévoyons à 150 mille  compteurs à la fin de l’année 2018, pour un total 370.000 conteurs  en 2019.

Au de-là des réticences pour la mise en place de certaines actions,  c’est la lutte contre les branchements clandestines,  les sous abonnements et la consommation non enregistré. Il faut savoir que, les pertes techniques  sont actuellement de l’ordre de 35%.  Nous avons récemment mené une enquête pour estimer le nombre d’abonnés effectifs  d’une zone.

Selon Toujours l’Administrateur, les pertes techniques et commerciales de l’EDG sont actuellement de l’ordre de 35%.Ainsi, la lutte contre la fraude est donc une condition essentielle pour le redressement commercial de l’EDG.

Pour lutter efficacement contre la fraude, il faut intensifier les compteurs. Par ce que tout simplement le code pénal reconnait le vol à l’électricité comme un délit, mais les montants des amendes concourues reste quand à lui faible.

Naby Camara pour la radio-kankan.com

+224666704687 

No Comments