September 20, 2018

Le pont de Soumba dans la sous- préfecture de Khörira sur la nationale numéro 3 est en état de dégradation très avancée. De nos jours, l’état actuel de ce pont inquiète non seulement la population riveraine, mais également les usagers de cette route internationale, à-t-on constaté ce constat amère. Au beau milieu du pont, on peut aisément observer de grands trous qu’on peut voir même au bas de la rivière. Une amère réalité qui cause actuellement des embouteillages monstres.

Pourtant, selon le président district de Khörira, la coopération japonaise avait financé trois ponts pour la Guinée. Il s’agit du pont de Linsan dans Kindia, celui de Forécariah et de Soumba dans Dubréka. Mais il s’étonne que jusqu’à nos jours, qu’aucun début des travaux ne soit encore effectué sur le chantier.

Sur ce épineux problème, Aliou Bah, chauffeur d’un taxi Renault 21 qui est était en provenance d’un marché frontalier à la Moyenne Guinée, a déclaré : «Nous, on sait plus quoi faire avec l’état actuel de ce pont. Si le gouvernement de Kassory Fofana ne prend pas ses disposition, Boké, Boffa et autres, seront purement et simplement coupés de Conakry. Puisqu’avec cette période hivernale, aucune contournante n’est possible », a-t il déclaré.
A son tour M. Mamadouba Soumah, chauffeur d’un minibus de Tanènè-Bouramayah, abonde dans le même sens : «Moi, si ça continue comme çà, je préfère rester à Conakry et faire le transport interurbain, au lieu de venir passer toute une journée pour traverser un pont en état de dégradation très avancée. Seul Dieu sais qu’est-ce qui va arriver dans les prochains jours si rien ne fait », s’est-il exclamé.

Le président du district de khörira- Tabounssou, M. Naby Bangoura, n’est pas resté indifférent à cet état de fait : «l’état actuel de notre pont, devient plus en plus inquiétant. Car du crépuscule jusqu’à l’aube, on enregistre des embouteillages monstres qui entravent la libre circulation des personnes et de leurs biens à travers ce pont. Plus pire, une fois sur le pont, les usagers prennent tellement de temps afin d’éviter des risques pouvant les conduite dans le vide. Quant aux petits véhicules, les pneus de leurs véhicules sont souvent crevés par des vielles ferrailles du pont. Il y a longtemps qu’on a constaté cela, mais cette fois-ci c’est plus pire », a-t-il constaté.

Pour plus de détails, il ajoute : «l’annonce de ce projet nous a donné beaucoup d’espoir, mais hélas ! De toutes les façons, si rien n’est fait maintenant pour ce pont, la circulation sur la nationale numéro 3 sera coupée d’un coup. Aux usagers donc d’être très prudent pour la traversée», a-t-il clamé haut et fort le président de district de Khöri Tabounssou, M. Naby Bangoura.

Mohamed Lamine Dramé, envoyé spécial de rkk à Dubréka

No Comments